Nous sommes nombreux à rechercher la diététique idéale pour une bonne harmonie corporelle. Se nourrir est trop souvent un acte inconscient, les hommes le font sans y penser, sans un juste examen de leurs besoins. Le bon hygiène alimentaire s’apprend par le biais des fautes qu’on fait et des conséquences sur notre santé ou notre corps (à ce titre, je suis en train de tester l’incidence du gluten sur des douleurs lombaires, en le supprimant de mon alimentation, résultats dans quelques jours…)

Les erreurs à ne pas commettre

  • Il est d’abord important de connaître la différence entre le vrai besoin et le désir. En matière d’alimentation (comme dans d’autres domaines), on a toujours envie de ce qu’on n’a pas et que l’on observe chez son voisin. Vous voyez votre copine prendre une glace en dessert et pouf, vous en avez envie et en prenez une aussi… Se nourrir, c’est souvent avoir envie de tout indistinctement.
  • Manger de façon juste, c’est être attentif à ne pas attendre des autres qu’ils nous nourrissent. C’est sans problème quand on est bébé ou jeune enfant, mais inconcevable en étant adulte. Il faut apprendre à choisir et décider soi-même de sa nourriture et le plus tôt possible.
  • La gourmandise est le fait de ne manger que pour le plaisir, sans tenir compte de la faim ou de la satiété, elle conduit aux abus et aux comportements sans règle. C’est à travailler en se posant les bonnes questions au moment d’y céder.
  • Enfin, certains dévorent comme des prédateurs, par goût du pouvoir et non pour subvenir à leurs besoins. Ils sont prêts à tout pour tout avaler. Mieux vaut mettre cet appétit vorace au service d’actes plus élevés.

Bien gérer les excès

Si votre but est de trouver comment bien vous nourrir, le plus grand des problèmes sera de savoir gérer les excès. Vous trouverez l’alimentation idéale pour vous après avoir faits des essais et des erreurs, il faudra donc se mettre en analyse et en réflexion pour y voir plus clair.
Le sage, responsable, sait se placer au-delà des cycles de la satiété et de l’appétit, il connait son fonctionnement. Il est attentif à ne pas manger pour remplir un vide. En futur homme ou femme « sage » vous devez pouvoir identifier vos besoins et les satisfaire de manière juste.

A faire : Prendre conscience du vrai besoin et le combler
Ne pas faire : Combler le vide n’importe comment, avec n’importe quoi.

Concrètement

Socialement

Nous sommes ce que nous mangeons, l’homme a besoin de nourriture saine, équilibrée, biologique, et préparée naturellement. Pour améliorer vos repas, prenez conscience du cycle de la nourriture, de la terre aux plantes, des plantes aux animaux, des animaux à la terre. Respirez ses odeurs, notez ses couleurs. Voyez comment la nature recycle ses déchets. Comprenez que vous êtes un animal et que vous jouez un rôle dans ce cycle, apprenez comment vous nourrir pour ne pas perturber le cycle de la nature.

Observez que ces dernières décennies, l’alimentation est devenue une transaction commerciale et non plus une communion avec la terre. Elle semble provenir de nulle part et n’avoir été produite par personne. Respectez votre nourriture comme vous vous respectez, vous êtes ce que vous mangez. Vous pouvez vous harmoniser au cycle vital de notre planète.

Couple

Ne négligez pas vos besoins physiques ainsi que ceux de votre partenaire au profit de concepts illusoires. Vous devez être aussi attentifs à vos corps qu’à vos esprits respectifs.

Vie intérieure

Si vous sentez que votre voie requiert une vie plus ascétique, commencez à manger la nourriture la plus simple et la plus naturelle possible, en petites quantités mais suffisamment pour vous apporter force et santé.

Yi Jing 27 La nourriture
Yi Jing Pratiques et Interprétations

Marie Bertolotti
Accueil et inscription au blog desirdetre.com