Avec les années et les enseignements reçus, j’ai de quoi être sûre de quelques petites choses, je vous les livre aujourd’hui :

  • Je suis sûre que lorsqu’une personne me parle, son discours est superflu. Plutôt que l’écouter, je m’attache à la ressentir, à voir quelle lumière, quelle couleur elle dégage. Je passe de l’illusion à la réalité. En agissant ainsi, je lui rappelle sa partie vraie. En agissant ainsi, je suis totalement connectée à elle.
  • Je suis au fait que chaque personne qui entre en communication avec moi me met en lien avec son enfant intérieur (et le mien).
    Je l’accueille « maternellement », en douceur, sans jugement et dans l’amour inconditionnel. Je l’accueille « paternellement », en la rassurant sur l’avenir. Ainsi, je lui signifie qu’elle va trouver ses solutions.
  • Je crois toujours que tout ira bien. Je suis sûre que tout est possible. Le pire comme le meilleur. Et je crois toujours que tout ira bien.
  • Je sais que quand ça ne fonctionne pas comme je veux, c’est qu’il y a une bonne raison à cela. Je comprendrai plus tard.
  • J’ai acquis la capacité de savoir que c’est parce que je vis des problèmes dont il faut que je me sorte que je grandis en compréhension et donc en sagesse.
  • Je suis sûre que les difficultés que je suis entrain de vivre sont le signe d’un changement en cours. Je les accepte et même je les en remercie.
  • Je ne doute plus que chaque fois que je juge et pointe le défaut d’une personne, j’ai ce défaut en moi.  Et bonne nouvelle, chaque fois que je vois une qualité chez une personne, c’est que je l’ai en moi.
  • « Who’s the boss ? » répétait Louise, une de mes enseignantes. J’ai compris que je ne dois pas nourrir le négatif, je ne le laisse pas envahir mon territoire. Je suis maître à bord.
  • Je m’aime telle que je suis dit-on en EFT, je sais que j’ai un côté sombre. Plutôt que lutter contre lui, je l’aime, ainsi il se transforme en clarté, il nourrit positivement mon entourage et moi-même.
  • J’ai compris que je n’ai rien à « faire », juste à « être » comme me l’a dit un jour François, un autre de mes enseignants. Il s’agit juste de vibrer la paix et l’amour.
  • Je suis persuadée qu’il est important d’aimer tout ce que je fais mais aussi de faire ce tout ce que j’aime.
  • J’ai appris que chaque fois que je me justifie ou que je rationalise, je mens ou je me mens. Je veux juste convaincre ou me convaincre que j’ai raison.
  • Je suis de plus en plus prudente lorsque je prends la parole. Je sais, enfin, que je ne sais rien.

ET VOUS ? De quoi êtes-vous sûr aujourd’hui ?

La vie est une grande pièce de théâtre où nous sommes tous acteurs.
Je ne suis pas obligée de jouer le même rôle toute ma vie.

Souriez c’est important,
Marie
desirdetre.com