Etre et Avoir

En règle générale, dans la première partie de notre vie, nous cherchons à posséder ce qui nous entoure, nous sommes dans « L’AVOIR ». Nous désirons une voiture, un conjoint, des enfants, une maison, de l’argent… Cette étape franchie, il va falloir passer par la case « ÊTRE » pour enfin devenir « SAGE ».

La finalité ultime de la vie étant de développer notre sagesse et notre conscience, nous n’avons qu’une solution pour réussir ce challenge : nous créer des problèmes. Chaque conflit, chaque difficulté rencontrés peuvent permettre notre transformation en un humain plus vertueux.

Apprendre

Du coup, tout ce qui nous ennuie, nous hérisse les poils (police, patron, conjoint, enfant, voisins…) sera un apprentissage qui nous permettra, à long terme, de devenir plus « éclairé ». Chaque situation ingérable, difficile nous permettra de faire fonctionner plus efficacement notre cerveau pour en sortir indemne.

Il restera de tout cela des expériences qui pourront nous servir à l’avenir. Mais seulement si nous avons pris le temps d’en tirer les leçons. Quelle que soit la problématique, la question sera toujours : « Qu’est-ce que nous avons appris de cette galère ? »
Et, peut-être, finir par dire « MERCI » à la difficulté rencontrée  parce que nous avons appris, compris et surtout nous avons changé pour devenir meilleur.
Si la transformation n’a pas lieu, le problème se représentera sous une autre forme. Nous n’aurons pas le choix, il faudra grandir en sagesse avant de mourir.

« Soit je lâche, j’accepte et je me transforme.
Soit je résiste, je me contracte, je stagne et…
je recommence… »

La solution

Les crises graves et catastrophiques (souvent composées d’une multitude de problèmes simultanés) sont faites pour que le mental lâche, pour qu’il se déconnecte. Ces grandes crises arrivent souvent après des petits problèmes successifs dont on n’a pas tiré l’enseignement.

Si vous ne savez vraiment pas pourquoi tout ces problèmes vous tombent dessus, alors allez marcher, seul et le plus longtemps possible. Pour augmenter vos prises de conscience, votre corps doit être en mouvement.

Tiré de l’enseignement donné par F. Ducotterd Cercle Taoïste Lyon

 

Cet article vous a plu ? Il pourrait être utile ?
Merci de le partager
Marie Bertolotti