La maîtrise de soi en toute sérénité passe naturellement par le contrôle de la respiration et sa régulation. Si vous devenez attentif à votre respiration,vous allez transformer vos activités, agir sur votre santé et vos relations.
En Extrême-Orient, la respiration est un art de vivre en soi.  Symboliquement, elle est à l’image du Tai jitu (le signe du Tao) car, de la même manière, sa globalité se distribue en deux phases associées : « L’INSPIR » et « L’EXPIR ».

Le souffle vital ou Qi

L’air inspiré est considéré comme « énergie de l’air », cet échange entre l’extérieur et l’intérieur va produire « le souffle vital »(Qi).
Dans la tradition taoïste, « ce souffle interne » a sa propre circulation à l’intérieur du corps. Pour les Chinois, le souffle vital circule dans les méridiens (jing luo). La concordance entre inspir /expir et la visualisation de la conduite du souffle correspond à la pratique de la respiration énergétique.

La respiration pour LÂCHER PRISE

La respiration Tao est axée sur le contrôle du souffle, respirer de manière contrôlée permet d’en coordonner le volume et le rythme, elle s’approfondit. La cage thoracique se déploie mieux et facilite le passage de l’air. Ainsi, muscles et nerfs se détendent et se dénouent, les pressions internes et douleurs physiques s’estompent peu à peu, le lâcher-prise s’instaure.

En Qi gong, la respiration doit être fluide, calme, régulière. On harmonise les gestes avec elle : dans les gestes d’ouverture on inspire, en fermeture on expire. La régulation de la respiration a pour but d’augmenter la détente corporelle pour un échange interne plus profond. Pour relâcher le diaphragme, les viscères et les muscles intercostaux, la respiration doit être abdominale.

Qu’est-ce que la respiration abdominale ?

Son point rayonnant (Dan tian inférieur) est situé dans l’abdomen, le centre de gravité du corps humain.

La respiration, est dite abdominale basse, ou bien encore « embryonnaire » par référence au nouveau-né. Dès avant la naissance, celui-ci est réputé respirer « naturellement », de façon abdominale. Regardez le ventre d’un petit, vous comprendrez ce que je veux vous dire. Son « Dan Tian », ou champ de cinabre, libère alors une énergie optimale, infatigable. « Dan Tian », est à environ trois doigts sous le nombril. Cette localisation est fondamentale.

En grandissant, en Orient comme ailleurs, la vie « prend au ventre » et repousse la respiration vers le haut de la poitrine, là où les épaules supportent le poids des vicissitudes de l’existence. Pourtant, pour peu que l’on parvienne à « lâcher prise »; à déposer les pesanteurs du quotidien, les crispations se détendent, le souffle primal revient.

Respiration et massage des organes

Grâce à la respiration abdominale, le diaphragme masse les 5 organes fondamentaux en médecine chinoise (Cœur, Foie, Rate, Poumon, Rein). Respirer détend le Qi du foie. Renforce la rate et le poumon. Tonifie les reins. Avive les nerfs sensitifs.

La respiration fait le lien dehors / dedans

Elle permet l’intériorisation et l’extériorisation et fait le lien entre les deux. Pour extérioriser les difficultés, il suffit de respirer, de chanter ou de crier. Sans s’en rendre compte, cela va permettre l’évacuation du problème.

Je vis un stress ? Je respire ventralement pendant 20 mn. Ou je vais crier un bon coup dans la forêt plutôt que sur le boss.

Par la respiration, nous échangeons du gaz, du Qi, des émotions et nos états psychiques. Vous pouvez donc agir sur votre voisin en respirant sainement.
Observez sa respiration, calez-vous dessus. Puis ralentissez votre respiration : L’autre va alors ralentir la sienne et va donc s’apaiser. Vous dormez avec quelqu’un d’agité ? Testez l’exercice !

Combien de fois par jour ?

L’idéal est de revenir 2 fois par jour à une respiration abdominale lente et profonde. Posez vos mains sur votre ventre, sentez-le se gonfler et se dégonfler, peu importe sur l’inspir ou l’expir. Faites au mieux pour vous.

Vous ne savez pas comment faire ? Couchez-vous avec un dictionnaire sur le ventre (ou un ordinateur pour ceux qui n’ont plus de dico…) et soulevez celui-ci en inspirant ainsi vous apprenez à respirer ventralement.

Ne respirez jamais à fond trop longtemps, ça crée des tensions, seulement à des fins thérapeutiques, pour évacuer.

Exercice : La respiration Ciel / Terre

  • Debout, pieds bien ancrés en conscience dans le sol, genoux fléchis.
  • J’inspire, je visualise à travers moi la montée de l’énergie de la Terre vers le Ciel.
  • J’expire, je visualise à travers moi la descente de l’énergie du Ciel dans la Terre.
  • Je suis le lien entre les 2.

Exercice : La respiration carrée

Inspirez en comptant jusqu’à 4, retenez votre aspiration pendant 4 secondes, expirez pendant 4 secondes, retenez votre respiration pendant 4 secondes, puis recommencez. Respirer de cette façon, préférablement les yeux fermés, mais vous pouvez aussi le faire les yeux ouverts, 5 minutes par jour :

– rééquilibre votre métabolisme pendant 4 heures
– élimine l’acidité de votre corps
– rééquilibre votre tension artérielle
– régule votre niveau de cortisol (hormone du stress), de sérotonine (hormone bien-être), et d’ocytocine (hormone de l’amour)
– fournit plus d’oxygène à votre cerveau
– vous permet de mieux gérer vos émotions.

 

A lire : Les 8 grands principes taoïstes en 1 seul article

Souriez c’est important,
Marie
desirdetre.com