Le cerveau humain est constitué de trois parties principales indissociables : Le reptilien, le limbique et le néocortex.

Le reptilien

Héritage de nos ancêtres, c’est le cerveau qu’utilisent les oiseaux, les amphibiens, les poissons et les reptiles. Il assure les comportements et réflexes nécessaires à la survie. Il permet d’assurer les besoins primaires comme la faim, la soif et la reproduction, il donne des réflexes pour défendre un territoire, pour combattre ou fuir. Les hommes politiques et dirigeants d’entreprise développent cette partie qui leur permet d’agir et de réagir rapidement.

Le limbique

Aussi appelé centre des émotions, il gère nos comportements en société en nous permettant de développer nos qualités relationnelles. Le limbique s’est développé avec l’apparition des mammifères qui devaient prendre soin de leurs progénitures, incapables de survivre seul. Il est responsable de nos principaux comportements émotionnels (Joie, tristesse, angoisses, peurs…). Les artiste et créateurs possèdent un cortex limbique hyper-développé.

Le néo-Cortex

Le néo-cortex est la partie la plus développée chez les primates supérieurs, la baleine et le dauphin en faisant partie. C’est le siège de la pensée logique et mentale, on va y stocker la majeure partie de notre mémoire.
Il représente la conscience, la capacité symbolique, le langage et la pensée abstraite, fabriquer des idées et les garder est du domaine du néo-cortex. C’est encore lui qui analyse, anticipe, prend des décisions et nous donne le sentiment du futur. Les ingénieurs, économiste et scientifiques passent beaucoup de temps à réfléchir et développent les capacités de leur néo-cortex.

Le cerveau en 3 parties

Ce concept du cerveau tri-unique inventé par Paul Mac Lean en 1969 est remis en cause par de nombreux scientifiques. Cependant, il a l’avantage de vulgariser notre fonctionnement et de mieux comprendre les différentes interactivités de notre cerveau. Chacune de ces parties est plus ou moins développées selon les individus.
Le sur-développement ou l’utilisation intensive d’une des trois parties crée un déséquilibre débouchant sur des individus névrosés : L’intellectuel perdu dans son mental, l’artiste illuminé ou l’homme attiré uniquement par le pouvoir. L’homme idéal est celui qui utilisera au mieux les performances de ses trois cerveaux en créant des ponts de communication.

Comment ?

  • Méditez et pratiquez la relaxation
  • Ouvrez votre esprit au monde extérieur
  • Essayez des choses nouvelles le plus souvent possible
  • Suivez des cours dans des matières qui vous intéressent
  • Voyagez afin d’élargir vos expériences
  • Relevez de nouveaux défis

Comment protéger son cerveau ?

Manger des aliments riches en oméga-3

Les oméga-3 sont contenus dans les poissons gras ou les huiles (noix, colza…). Des études ont montré que consommer régulièrement ces acides gras protège des démences telles qu’Alzheimer. Une portion de saumon, de hareng ou de thon blanc par semaine retarderait de 10% le déclin des facultés cognitives.

Les paramètres associés à la démence

Selon l’OMS, ces paramètres  sont notamment liés à la consommation excessive d’alcool, le tabagisme, les blessures à la tête, la pollution de l’air, la perte d’audition, l’hypertension, l’obésité, la dépression, l’isolement, l’inactivité et le diabète.

Pratiquer la méditation, l’activité physique, la lecture, l’apprentissage d’une langue étrangère ou d’un instrument de musique, visera à stimuler notre cerveau tout en diminuant la fréquence des maladies neurodégénératives.

Michel Bertolotti

desirdetre.com