Dans cet article, nous allons voir comment nous percevons et vivons les différentes périodes de la vie selon notre culture mais aussi notre religion.

Les périodes de la vie d’un point de vue occidental

Les 4 grandes étapes

L’occident considère que l’être humain passe par 4 étapes basées essentiellement sur la physiologie du corps humain :
L’enfance – L’adolescence – L’adulte – La vieillesse –
Ces 4 étapes sont à assumer en conscience, elles correspondent à des fonctionnements différents. Pour prendre un exemple : L’ado est « peu » cérébral, tout le temps fatigué, se lève tard, se couche tard. C’est normal.
Il est à remarquer que depuis quelques décennies, nous ne marquons plus vraiment ces différents paliers de la vie, c’est le flou artistique. Du coup, les plus jeunes restent à long terme chez leurs parents sans s’engager réellement dans leur propre vie et de nombreux anciens veulent paraître jeunes et s’injectent du Botox, la vieillesse étant reconnue comme dégradante. En bref, chaque étape n’est plus vraiment assumée en conscience et responsabilités.

Les rites de passage sont importants

Les sociétés traditionnelles avaient, et certaines ont encore, des rites de passage pour passer l’étape enfant/ adulte.

En janvier, au Japon, on célèbre Seijin-no-Hiles, les personnes âgées de 20 ans s’habillent de leurs plus beaux costumes traditionnels, assistent à une cérémonie dans les mairies locales, reçoivent des dons, et fêtent leur joie d’être des adultes. La tradition a commencé il y a près de 1200 ans et marque l’âge où les Japonais estiment que les jeunes sont devenus matures et membres à part entière de la société pouvant voter et boire de l’alcool.

De même, dans certaines parties de la Chine, on assiste à une résurgence de rites de passage confucéens Ji Li (pour les filles) et Guan Li (pour les garçons). Les cérémonies honorent les jeunes qui ont eu 20 ans, leur offrant une bonne occasion de porter le costume traditionnel. Pour les filles, c’est aussi l’occasion de suivre des pratiques typiques telles que porter des chignons, se fixer les cheveux avec des épingles, et rendre hommage à Huangdi, un ancêtre chinois.

Les étapes de la vie d’un point de vue bouddhique

Pour les bouddhistes, la vie d’un être humain passe aussi par 4 périodes. Elles concernent plus les enseignements que la vie impose :

  1. La période d’apprentissage.
  2. Le moment de mise en pratique des apprentissages et la procréation.
  3. L’enseignement aux plus jeunes de ce que l’on a appris et compris.
  4. Enfin, le temps où  l’on va au devant de la mort, en ayant tout lâché, surtout le matériel.

Les différentes périodes de la vie d’un point de vue taoïste

Les taoïstes, eux,  ne distinguent que 2 grandes étapes dans la vie :

  • La période où l’humain « subit » sa vie.

C’est le moment où il n’a pas assez de conscience pour être acteur et responsable, il est sous influence, il ne peut faire aucun choix. Du coup, il est en réaction par rapport à tout ce qui le domine. Dans cette étape, les illusions sont fortes, la dualité et la morale aussi. Il n’est pas heureux, il ne se connait pas, il n’a pas d’outils pour aller mieux. Il se sent obliger de justifier tous ses comportements, l’émotionnel est prépondérant, c’est une période où l’égo est surdimensionné. Si on pousse le jeune à être responsable de sa vie dans cette période, il passera plus vite à l’étape adulte (Précision importante : Il faut l’amener à être responsable de sa vie, pas de celles des autres).

  •  La période où l’humain prend sa vie en main

Il devient indépendant de tout. Surtout de ses parents. Il vit sa vie, il est heureux d’être autonome. Il vit dans l’unité en mesurant et assumant les conséquences de ses actes. Il adapte ses comportements en toute conscience car il a compris que certains de ses actes peuvent faire du mal.

  • Pour passer d’une étape à l’autre

La souffrance sera le moteur dans la 1ère partie de la vie pour pouvoir accéder à la seconde. L’humain ne bouge que par nécessité, par inconfort, parce qu’il souffre. Il désire autre chose, une autre vie, et il se bat pour y arriver. La transition entre les 2 étapes est difficile, elle dure de 6 mois à 2 ans, (Ruptures, changements, repères perdus). L’être humain y est fragile, il a besoin d’une présence rassurante, souriante, qui a confiance en lui.

Tiré de l’enseignement donné par F. Ducotterd Cercle Taoïste Lyon

Cet article vous a plu ? Il pourrait être utile ? Partagez-le !
Marie Bertolotti
desirdetre.com