Les repas au quotidien selon les règles de diététique chinoise de Jean Pelissier

Le petit déjeuner

Au lever, un verre d’eau tiède. Evitez le grand bol, les reins n’apprécient pas l’arrivée en trop grande quantité de liquide !
Par le fait de boire ce verre d’eau tiède au lever, nous prévenons notre rate : « Prépare-toi à travailler, le petit déjeuner arrive ! ».
Puis ajoutez :

  • Un fruit frais. Si possible de votre région.
  • Une poignée de graines (noisettes, amandes, noix de cajou, noix du Brésil, noix de pécan…)
  • 2 à 3 fruits secs ( dattes, raisins secs, figues sèches, abricots secs…)
  • Un yaourt de brebis : Si on a encore faim.

A savoir : Si je change mon petit déjeuner, je change le comportement alimentaire de toute la journée.

Le plat unique à chaque repas

  • Aux 2 repas principaux : – Soit Féculents + Légumes     – Soit Légumes + Protéines
  • Pas de dessert, pas d’entrée. Le concept du plat unique permet de diminuer les rations alimentaires de 30% !
  • Pas de fruits après le repas, nous n’en assimilons pas tous les bienfaits. Ils doivent être consommés à distance de ceux-ci.
  • Éviter l’association Protéines + Féculents.

Les aliments à limiter

  • Les produits laitiers  (lait, beurre, fromage issu de la vache)
  •  Le café, le chocolat   (Ne pas dépasser : 1 café, 1morceau de chocolat par jour)
  • Les graisses saturées  c’est-à-dire animales (privilégier les graisses végétales)
  • Le sucre : Ne pas dépasser 5 morceaux par jour
  • Le sel : Ne pas dépasser 1,5 g par jour
  • Le café au lait (digestion difficile)
  • L’alcool

Les règles incontournables en diététique chinoise

Concrètement

  • Ne pas ingérer d’aliments ou boissons excessivement chauds qui peuvent blesser les muqueuses et les cellules de la bouche et de l’œsophage.
  • Varier le plus possible les menus. Le cycle de renouvellement de nos cellules est de 9 jours, en ne mangeant pas la même chose pendant ce laps de temps, vous êtes sûr d’apporter tous les nutriments, les vitamines, les oligo-éléments à votre corps.
  • Privilégier la consommation de produits frais. Les fruits doivent être à maturité et non verts. Manger les fruits et légumes de votre région et de saison.
  • La mastication joue un rôle central en diététique traditionnelle chinoise. Il faut mâcher chaque bouchée 20 fois au minimum. Les médecins chinois vont même jusqu’à dire qu’il faut mâcher sa soupe.
  • Hydratation : Pour un individu moyen, 1 litre de liquide tiède ou chaud par jour. A boire tout au long de la journée, par petites portions. Éviter de boire pendant les repas, pour ne pas diluer les sucs gastriques.
  • Après un effort ou une forte transpiration, se reposer avant de manger. En état de faiblesse, la digestion a toutes les chances de se bloquer.
  • Ne rien ingérer pendant la digestion, c’est à dire pendant 3 heures après les repas. Sauf des liquides.
  • Quitter la table en étant à 70 % de ses capacités stomacales. Pour vivre longtemps, manger moins, comme Cornaro ! Si je mange trop, j’épuise l’organisme, qui doit gérer les excès

Psychologiquement

  • Manger « en conscience », pour décupler les effets énergétiques du repas.
  • Se concentrer  sur les goûts des différents mets. Prendre le temps !
  • Ne pas reprendre un travail intellectuel ou physique directement après le repas. Aller marcher un petit moment.
  • Éviter tout énervement, toute dispute, toute discussion pénible pendant ou juste après le repas. Le risque, sinon, est de bloquer la digestion.
  • Éviter le journal TV, peu porteur de bonnes nouvelles et donc stressant.

Le changement alimentaire n’est pas un régime qui a une durée limitée dans le temps. Mieux vaut être persuadé de ce que l’on fait et avancer progressivement. Lentement mais sûrement, il faudra de l’indulgence et de la discipline.

A lire :  « Zhong Liu »  De J. Pelissier

Souriez c’est important,
Marie
desirdetre.com