Pourquoi sourire ?

Parce que cela prouve que je ne me laisse pas envahir par la morosité ambiante et que je perçois des facettes positives à mon existence. Il devrait être le plus permanent possible sur mon visage. Il signifie que j’existe.
Quand mon visage est fermé, je suis transparente, je deviens susceptible, négative, je suis dans l’ »avoir ». Se réjouir prouve et implique que je suis dans l’« être ». C’est un gage de santé mentale.
On n’a plus l’habitude de sourire dans le quotidien. C’est pour cette raison qu’il faut avoir un visage de bandit sur les photos d’identité sans cela, les douaniers ne nous reconnaitraient pas. Vous souriez quand vous passez les contrôle ?
C’est un chemin spirituel important que d’avoir le sourire aux lèvres car un cœur ouvert va de pair avec une grande gaieté intérieure. Et c’est à double sens, quand je souris, ça ouvre mon cœur et quand mon cœur est ouvert, cela me rend joyeux.
De plus, si j’irradie extérieurement, je modifie mon état intérieur, le sourire engendre une détente physiologique qui permettra d’éviter les maladies à long terme.
Dernier avantage : Le sourire se transmet…

Comment sourire ?

  • Le  sourire se voit dans les yeux même si le visage est inexpressif et il n’y a pas de marketing possible avec eux, c’est impossible de tricher. On est donc à l’opposé du sourire commercial.
    Regardez-moi dans les yeux quand je souris, vous y verrez si je suis honnête ou pas.
  • Se dérider est une démarche active. Je le décide. Je veux prendre du recul, regarder avec distance et optimisme. C’est une démarche simple et naturelle, non intellectuelle. Quand je suis pensive, tendue, que j’ai le regard fixe, soucieux, que mes sourcils sont rapprochés, et que je contracte mes mâchoires, je dois pouvoir le repérer et lâcher.
  • Je peux aussi m’entrainer à rire devant le miroir. Ainsi, je créerai un réflexe positif.
  • Je pratique La méditation du sourire intérieur de Thich Nhat Hanh (voir plus bas)

Votre Duchenne est-il actif ?

Pour tous,  le sourire est signe de bienveillance, d’ouverture, de complicité, de joie, d’amitié, d’amour. Il illumine, réconforte, rassure, émeut, embellit, rend sympathique.  Il nous fait paraître plus compétent et sympathique, doté d’une solide confiance en soi.
Les personnes qui sourient ont non seulement de meilleures relations sociales mais sont aussi plus heureuses. Il participe au lien social, il symbolise la foi en l’avenir, la volonté d’échange et de partage.

Tous ces avantages sont intéressants mais… Il y a bien évidemment un mais… Votre sourire doit être « de Duchenne » pour être crédible. Voilà…
Et ça veut dire quoi ?

George PimentelC’est le seul à faire intervenir le muscle qui entoure l’œil, il fait apparaitre des pattes d’oies au coin des yeux.  Et c’est impossible sur commande selon le neurologue du même nom qui l’a découvert en 1862. Le sourire doit donc venir du cœur. Il doit être vrai.

La sincérité étant fondamentale pour nombre d’entre nous, je vous conseille donc à l’avenir de vérifier le Duchenne de toute personne s’approchant de vous avec le sourire étincelant ! On ne vous la fera plus !

A votre gauche le sourire hyper-séduisant d’un homme banal et inconnu. Vous la voyez la patte d’oie ? Plus bas, le sourire d’une femme en représentation espérant séduire le bel inconnu et qui court au casse-pipe, n’ayant pas activé son Duchenne…

La méditation du sourire intérieur de Thich Nhat Hanh :

A pratiquer chaque jour mais surtout lorsqu’on y croit plus, qu’on est triste ou en colère :
Debout ou assis, videz vos poumons en expirant profondément
Inspirez par le nez, les yeux fermés, en souriant et en pensant « inspire »
Expirez en procédant de la même façon et en pensant « expire »
Reprenez, à chaque fois sur 3 ou 4 respirations, toujours en souriant, en pensant « profondeur » puis « lenteur », puis « calme », puis « bien-être, puis « sourire », puis « apaisement » Terminez en pensant à « instant présent » lors de l’inspiration puis à « merveilleux » lors de l’expiration.

Souriez c’est important
Marie
desirdetre.com