Lors d’une session de tir à l’arc dirigée par maître Satoshi Sagino, un élève lui demande :
– Que faut-il faire, et que je ne fais pas, pour que la flèche atteigne la cible ?
Le maître éclate de rire et dit :
– Pourquoi posez-vous la question à l’envers ?

L’élève ne comprend pas et le maître dit :
– C’est une fausse question. La vraie question est : « Qu’est-ce qui empêche la flèche de percer le centre de la cible ? »
Et dans un nouvel éclat de rire, il ajoute :
– Parce que percer le centre de la cible avec l’arc est la vocation de chaque flèche !

L’élève repose alors la question à l’endroit :
– Qu’est-ce qui empêche que la flèche atteigne le centre de la cible ?

Et maître Sagino répond :
– Deux choses :  Le désir de réussir à tout prix, ou au contraire la crainte d’échouer.

Les empêchements viennent des préoccupations du Moi.
Comment s’en libérer ?
En se consacrant pleinement au tir, sans pensée, sans but, sans désir, sans fierté, sans peur.
Alors le tir se fait dans la liberté de l’être.

Mon maître, Umeji Roshi, disait :
« Si vous faites une chose à fond, vous allez vous transformer de telle façon que tout ce que vous regardez, vous le verrez autrement. « 

Le Kyudo ou la voie de l’arc :

Le kyūdō (弓道, litt. « la voie de l’arc ») est un Art martial japonais art martial Japonais (budō), issu du tir à l’arc guerrier (kyūjutsu).

Le kyūdō est une des voies martiales japonaises, cherchant le développement de la discipline du corps et du groupe, par la maîtrise des gestes et le respect de l’étiquette  (rei (礼). Le pratiquant recherche un mouvement parfait, pour pouvoir transcender à la fois l’esprit et le corps. Le principe consiste à percer une feuille de papier servant de cible, avec un minimum de tension musculaire et un maximum d’énergie spirituelle, ki. La gestuelle esthétique résulte d’une chorégraphie codifiée. Atteindre précisément la cible est la conséquence de l’équilibre correct d’un corps et d’un esprit disciplinés et harmonisés. Le deuxième pendant de cette discipline est le développement du tir dans un comportement social entre archers, c’est-à-dire l’étiquette : un tir ne se déroule pas sans qu’un archer ne tienne compte du contexte, de l’environnement et des personnes présentes.
(source : Wikipedia)

 

desirdetre.com

EnregistrerEnregistrer