Nutrition et Bonne Santé

L’alimentation permet de manipuler son ADN

Est-il possible d’allonger son espérance de vie, de se prémunir des maladies en manipulant son ADN ? C’est en Suède à Overkalix que des généticiens ont fait en 2002 une formidable découverte susceptible de bouleverser notre longévité. Ils ont constaté, sur plusieurs générations, que les personnes ayant profité d’une alimentation riche et abondante étaient 4 fois plus touchées par les maladies cardiovasculaires et le diabète. A l’inverse les individus soumis à un régime pauvre en calories avaient plus de facilité à affronter les infections et maladies.

L’idée n’est pas nouvelle, mais ce qui change, c’est que les personnes prédisposées génétiquement à développer une maladie sont capables de modifier leur ADN en suivant un régime alimentaire pauvre en calories. « Nous sommes héritiers d’un patrimoine génétique, mais nous pouvons nous réinventer, gagner en liberté et en responsabilité » d’après J.C. Ameisen (médecin, immunologiste et chercheur français en biologie).

Ainsi, l’alimentation influence largement nos gènes et notre capacité à affronter la vie. Le plus bel exemple est sans doute la gelée royale qui permet à un œuf d’abeille de devenir une reine alors que le même œuf nourri au miel deviendra une simple ouvrière. Cynthia Kenyon de l’université de Californie a réussi en manipulant les gènes de souris à accroître de 30% leur  espérance de vie.

Pour toute l’espèce vivante, certains gènes vont s’activer plus que d’autres en fonction de la nourriture. Il devient alors très simple de modifier notre ADN, de le manipuler et de vivre une vie paisible en suivant un simple régime alimentaire. Les découvertes d’Overkalix ont prouvé l’importance de l’alimentaire sur la modification des gènes, même sur de courtes périodes. D’après le cardiologue Frédéric Saldmann  « Toute mort avant 120 ans est prématurée « , il préconise la modération calorique « 30% de calories en moins, c’est 20% de vie en plus ». Le docteur Saldmann pense même que la nutrition est plus efficace que le Botox. « Quand on parait dix ans de moins, on vit dix ans de plus »

Enfin des travaux de l’université de Douglas au Canada ont également prouvé l’importance des câlins sur la modification des gènes. Ils produisent et activent une protéine régulant le stress. L’activité physique et le travail cérébral contribuent aussi largement à retarder l’apparition des maladies dégénératives.

Dans le domaine médical, Dean Ornish, chercheur à l’université de Californie, pionner du « Lifestyle Heart Trial », a participé à de nombreux essais cliniques sur le traitement des cancers et maladies cardiaques. Le traitement qu’il a mis au point est basé sur l’alimentation, l’exercice physique et le coaching antistress. Ces résultats sont surprenants puisque 70 % des personnes qui ont changé leur mode de vie ont vu leur tumeur diminuer contre 9% seulement pour ceux qui ne suivaient pas les préconisations.
En France, David Khayat, Chef du service d’oncologie médicale de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, utilise du jus de grenade pour soigner ses patients atteint du cancer de la prostate. Les résultats sont très encourageants. D’autres produits sont également utilisé un peu partout dans le monde, le curcuma, le brocoli, le thé vert …(antioxydants).  Nous ne sommes qu’au début des découvertes de l’épigénétique, saurons-nous utiliser cette découverte pour rendre nos vies plus belles ?

Se nourrir, les basiques à appliquer

Pour Michael Pollan, auteur du livre « Les règles d’une saine alimentation », il est important de manger de VRAIS aliments. Ce sont les plantes, les animaux, les végétaux mangés par les hommes depuis de nombreuses générations, à l’opposé, il y a les produits transformés et industriels, qui sont à bannir.
Pollan rappelle que l’on peut aussi utiliser son GBS (Gros Bon Sens) :

  • Quelques règles de gros bon sens

    • Évitez les produits alimentaires qui contiennent des ingrédients qu’une personne normale n’aurait pas dans son garde-manger. Ethoxylate de diglycérides ? Gomme de Xanthane ? Sulfate d’ammonium ?
    • Ne mangez rien que votre arrière-grand-mère ne reconnaîtrait pas comme un aliment.
    • Prenez des repas, à table, ensemble.
    • Ne choisissez que des aliments qui finiraient par pourrir. Ils sont vivants, ils meurent, normal.
    • Payez plus, mangez moins, préférez la qualité à la quantité.
    • Manger par faim, non par ennui ou parce que c’est l’heure.
    • Mangez peu pour que l’organisme réapprenne à aller chercher les réserves quand il est en manque.
    • Consommez toute la malbouffe que vous voulez (frites, chips…) tant que vous la cuisinez vous-même.
    • Évitez «les produits alimentaires contenant des allégations de santé» mais aussi «les aliments qui prétendent être ce qu’ils ne sont pas» (comme le fromage maigre, les succédanés de sucre…).
    • Évitez les aliments qui contiennent de nombreux ingrédients, ils sont trop transformés.
    • Évitez les aliments vus à la télévision, 95% sont industriels.
    • « Cuisinez », c’est une règle primordiale, pour ne pas perdre le contrôle de ce que l’on mange, au point de vue des portions et des ingrédients.

A lire  « Les règles d’une saine alimentation », Michael Pollan

  • Pour détoxifier son organisme selon le Dr Chevalier

  • Choisir des aliments bruts, frais ou surgelés.
  • S’abstenir de manger le gras des animaux non bio. D’une manière générale, limiter les apports en graisses animales et les réserver au petit déjeuner.
  • Éviter les excès de sucre, fructose industriel en particulier.
  • Consommer bio les fruits les plus courants : pommes, poires, pêches. la plupart des légumes, les produits laitiers et les œufs.
  • Fuir les poissons tels que bar commun, esturgeon, mérou oualioua, rascasse du Pacifique, scorpène, thon rouge, et tous les gros prédateurs (requins, raies, dorades sauvages). Préférez les petits poissons comme les sardines.
  • Privilégier pour cuire les aliments  l’inox, la fonte…
  • Ne jamais chauffer les plastiques alimentaires. Éviter les boites alimentaires dont le numéro dans le triangle en dessous est 3, 6 ou 7.

« Le livre antitoxique » Dr Laurent Chevalier

5 clés pour vivre longtemps selon Joël de Rosnay

  • Une bonne alimentation (moins de gras, de sel, de sucre et plus variée..)
    • Protéine végétales (riz-lentilles, couscous –pois chiches, soja-riz, maïs- haricots rouges, orge-sarrasin)
    • Thé vert, curcuma, brocoli, jus de cerise, jus de grenade
  • Une pratique quotidienne d’exercices physiques (30 minutes)
  • Gérer son stress, respirer, marcher dans la nature, méditer, dormir.
  • Communiquer avec ses amis, ses proches avec empathie et harmonie.
  • Prendre du plaisir au travail, dans la vie, rire chanter, s’émerveiller, aimer…

Et souriez c’est important
Michel et Marie Bertolotti
desirdetre.com

◕‿◕ Puisque vous êtes ici, j'ai une faveur à vous demander, le blog Désir d'Etre produit de nombreux articles qui semblent vous intéresser chaque semaine, il ne diffuse aucune publicité. Tous les articles sont en accès libre, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Pour autant, l'Association "Désir d'Etre" à laquelle le blog est rattaché a des frais divers à honorer.
Vous comprendrez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien, même pour 1 €, cela ne vous prendra qu’une minute. Merci.

One Response to “Nutrition et Bonne Santé”
  1. Je dormirais moins bête aujourd’hui, je vous remercie de cet article de valeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.