Préservez votre équilibre

Ne vous perdez pas dans les excès

« Réduire son moi et brider ses désirs » Tao-tö-king, chapitre 9

L’équilibre est à la fois la fin et les moyens pour vivre une vie juste et noble mais l’homme se perd trop souvent dans les excès, il se consume et gaspille l’énergie sacrée dont il est le dépositaire.
Il doit repérer ses excès, matériels, relationnels et émotionnels, puis les ramener à un niveau qui ne consomme pas plus d’énergie que nécessaire. C’est le préalable indispensable pour vivre longtemps et sereinement.
Il doit aussi travailler son humilité, ramener son égo à sa juste proportion dans la chaîne du vivant, ne pas le faire passer devant tout et tous, en étant constamment dans le respect et la bienveillance.
Pour les taoïstes, la vie est un équilibre entre des contraires, tout élément, tout évènement étant contrebalancé par un élément ou une réaction égale et opposée. Le monde est en équilibre précaire, dans un mouvement cyclique entre Yin et le Yang.
Le meilleur moyen de le percevoir, selon Lao Tseu c’est d’être “sans passion”, de réfréner ses émotions futiles, c’est à dire d’accepter le monde tel qu’il est. Les passions induisent des excès et par conséquent un déséquilibre dans le mouvement naturel universel.

La garantie de l’équilibre et de la santé

Ici les conseils du Dr Leung Kok Yuen, héritier d’une tradition orale remontant au XVIIIe siècle, il est l’un des grands maîtres contemporains de médecine traditionnelle chinoise.

  • Évitez de vous épuisez  à considérer les moyens à mettre en œuvre pour vous protéger des influences néfastes de la société. Portez plutôt toute votre attention à ce que vous pouvez faire vous-même, sur vous-même.
  • Modifiez progressivement votre alimentation.
  • Commencez progressivement à faire des exercices chinois en les adaptant à vos besoins.
  • Adoptez une philosophie de la vie, une manière de voir les choses qui mettent l’accent sur les points suivants : Vous rendre responsable de vos actions et de vos choix.
  • Vous extérioriser et vous impliquer dans des activités et des pensées altruistes. Ces pensées doivent déboucher sur des actions qui soient plus grandes que vous, qui soient enrichissantes et vous rendent plus fort moralement.
  • Vous permettre de solutionner le plus rapidement possible les conflits pour éviter les déperditions d’énergie émotionnelle. Juste ou injuste, bonne ou mauvaise, quelle que soit votre décision, qu’elle vous fasse perdre ou gagner, essayez de trouver la meilleure solution, de votre point de vue, le plus rapidement possible et passez à autre chose.
  • Si vous avez commis une erreur, corrigez-là dans la mesure du possible et passez à la suite.
  • Vous accepter vous-même, vous aimer, vous respecter. Sachez vous dire « oui » ou « non ». Soyez attentif à vos impressions intérieures et appréciez-les.
  • Soyez à l’aise avec vous-même quand vous êtes seul.
  • Aimer son entourage est une absolue nécessité si l’on veut pouvoir vivre en société, ce qui contribue à favoriser la santé.

Observez votre vie

Vous devez pouvoir trouver l’équilibre :
– Entre spiritualité et matérialisme
– Entre vie de famille et vie sociale
– Entre travail et inactivité
– Entre nature et ville
– Entre sommeil et veille
– Entre solitude et vie en société
– Entre donner et recevoir
-Dans la variété alimentaire…
Observez si certains domaines débordent sur d’autres et mettez en place les ajustements nécessaires.

Comment trouver l’équilibre physique?

Physiquement, vous avez l’illusion de la stabilité dans la rapidité, faire des mouvements très lentement vous prouvera si vous avez le véritable équilibre.
L’exercice le plus facile à mettre en place est la marche LENTE. Vous serez obligatoirement en « présence » dans la lenteur par une conscience exacerbée dans vos jambes, sous vos pieds. Bougez en ayant le bassin détendu, les hanches, les fesses lâchées.

De même, vos yeux et vos oreilles sont des repères majeurs pour vous équilibrer. Si vous voulez vous exercer à la stabilité intérieure, dans une 1ère étape, faites un parcours yeux ouverts puis refaites-le les yeux fermés.

Enfin, développez votre souplesse, elle permet l’adaptation aux secousses, à la vitesse, aux variations. Le sentiment de souplesse physique jouera sur votre mental et inversement. Faites du Yoga, du Taï Qi, du stretching…
Observez les chats et bougez comme eux, avec fluidité et grâce…

Conséquences du travail de l’équilibre

L’équilibre rétablit l’harmonie, il vous fera relativiser plus facilement, vous serez dans votre axe. Dans le tao, l’équilibre est individuel et évolutif, il se réinvente constamment.
Pour autant, les lois de l’univers sont communes à tous. L’homme fait le lien Ciel / Terre, il est insignifiant et pourtant c’est ce rien qui crée l’équilibre global. On n’est rien et on peut tout, notre petitesse fait notre grandeur.

A lire : Les 8 grands principes en 1 seul article

Tiré de l’enseignement donné au Cercle Taoïste Lyon

Souriez c’est important
Marie
desirdetre.com

Pour compléter :
– www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Pratiques-spirituelles/Articles-et-Dossiers/Les-lecons-de-vie-du-tao/7
– www.revelationzen.fr/le-tao/
– www.cedre.org/ethnomedecines-et-cie/le-dr-leung-kok-yuen

◕‿◕ Puisque vous êtes ici, j'ai une faveur à vous demander, le blog Désir d'Etre produit de nombreux articles qui semblent vous intéresser chaque semaine, il ne diffuse aucune publicité. Tous les articles sont en accès libre, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Pour autant, l'Association "Désir d'Etre" à laquelle le blog est rattaché a des frais divers à honorer.
Vous comprendrez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien, même pour 1 €, cela ne vous prendra qu’une minute. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.