Naissance, Mort et Renaissance


Ce 31 décembre 2019, un petit déménagement de bouquins entre 2 étagères et mon compagnon retrouve une petite sacoche rouge, disparue depuis notre déménagement en 2017, elle contient mes cartes de tarot.
J’ai appris à interpréter la symbolique des cartes, il y a une dizaine d’années, je me suis entrainée avec mes ami(e)s, la famille. Je me souviens de ces petits moments de grâce émouvants, cœur à cœur, lors de tirages sur des coins de table.
Et puis la vie s’est chargée de me prendre tout mon temps, jusqu’à il y a peu. En ce moment, je suis moins occupée, comme par hasard…
Je les ai dans les mains et ça me chatouille à nouveau, j’ai immédiatement envie de m’y remettre. Au fond, il ne s’agit que d’énergie, de travail sur soi, de symbolisme et d’éveil (en aucun cas de voyance).
Les enseignements donnés par chacune des cartes sont très proches de ceux du Tao, même si cela peut sembler improbable. Chaque carte montre un chemin vers la sagesse.
Alors nous voilà dans cet article avec la carte du jour, « La roue de la fortune », je vous propose de lui laisser l’occasion de vous enseigner son savoir… Lire les cartes, c’est raconter une histoire et surtout notre histoire, et par conséquent tout bonnement la vie avec ses joies, ses peines, ses espoirs, ses déceptions, ses attentes ou ses ouvertures…
Le lien avec le Tao ? A lire Principe Taoïste L’évolution

Commençons par un questionnement personnel :

Où en êtes-vous dans votre vie ? En fin de cycle ? En début ? Au milieu ? Y a-t-il des blocages ? Qu’avez-vous appris au long de ces dernières années ? Êtes-vous déjà mort pour ensuite avoir repris goût à la vie ? Que pouvez-vous transmettre ?
Prenez le temps de réfléchir à toutes ces questions, puis entendez ce que cette carte peut vous apprendre :

Si la roue de la Fortune vous parlait, elle vous dirait :

  • La vie n’est faite que de cycles qui se succèdent. A la fin de chacun d’eux, l’énergie est à son minimum, en attente d’une impulsion qui fera repartir vers le cycle suivant. Cela signifie qu’à ce moment précis, vous clôturez une partie de votre passé et êtes déjà sur le poteau de départ vers l’avenir.
    Chaque fin de cycle est une possibilité de changement, de mutation, une chance de reconversion. Ce n’est pas forcément la mort tragique de ce que vous êtes ou de ce que vous avez construit. La tragédie serait de refuser que tout soit changement constamment.
  • En l’homme, seul le centre, le Cœur est stable et c’est à partir de lui que le nouveau cycle démarrera (si le Ciel l’a décidé). En attendant, ce sera l’hiver, il ne se passera rien concrètement. La plupart d’entre vous détestez cette période inactive, c’est une erreur, elle est nécessaire pour mûrir, digérer les expériences passées. Vous êtes acteurs et témoins de ces cycles, de ces saisons qui alternent dans vos vies.
  • Vous êtes tous liés au Ciel et à la Terre et l’union des 2 se fait au niveau de votre cœur qui réagit aux émotions et en provoque aussi. Celles-ci sont à travailler pour accéder à la sagesse car très souvent un noyau affectif irrésolu peut bloquer le passage d’un cycle à l’autre. Le changement n’arrivera que quand l’émotion et son énergie aura été débusquée et débloquée. Vous pouvez choisir d’aller travailler votre inconscient, en quête de qui vous êtes réellement pour pouvoir monter en vibration énergétique.
  • Les cycles sont synonymes de circulation d’énergie, d’alternance, de mort puis de renaissance, d’ascensions puis de chutes, de joie puis de tristesse. La stabilité n’est pas possible. J’ai personnellement connu de nombreuses expériences, j’ai choisi des actions, accumulé de la connaissance pour ensuite exploser en vol sans plus aucune finalité, j’ai voulu mourir puis vivre à nouveau. J’ai trouvé la stabilité puis l’ai perdue.
  • Avec le temps, j’ai compris que je devais m’ouvrir aux autres, partager, transmettre. J’ai agi dans le monde et tenté de le changer puis j’ai lâché, j’ai alors proposé de le transformer humblement à mon petit niveau.
  • J’ai compris la totalité où rien ne peut être ajouté ou enlevé puis la pétrification, la paralysie. J’ai aussi connu l’abandon avec la colère puis la sagesse comme compagnie. Aujourd’hui j’attends le vent du Ciel qui va m’emporter vers le nouveau cycle.
  • Tout ce qui commence finit et tout ce qui finit commence. Le chemin est d’aller d’une mutation à l’autre avec docilité, humilité jusqu’à la conscience et pourquoi pas l’éveil.

A lire : La voie du tarot A. Jodorowsky et M. Costa

Souriez c’est important !
Marie
desirdetre.com

Soutenir le Blog

Puisque vous êtes ici, j'ai une faveur à vous demander, le blog Désir d'être produit de nombreux articles qui semblent vous intéresser chaque semaine. Désir d'être est géré par une association à but non lucratif, le blog ne diffuse aucune publicité. Tous les articles sont en libre accès, car je considère que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Pour autant, Désir d'être a des frais à honorer.
Vous comprenez donc sans doute pourquoi je sollicite votre soutien, même pour 1 €, vous pouvez soutenir Désir d'être, cela ne vous prendra qu’une minute. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.