Même pas peur !

La peur est une réaction émotionnelle face à un risque présent, futur parfois passé, réel ou imaginaire. Très souvent, elle induit la fuite physique ou la sidération si elle est vraiment très forte.

On dit, en médecine chinoise, que la peur blesse les Reins, elle engendre une fuite d’énergie. Le mouvement du Qi est descendant contrairement à la colère : Je ne contrôle plus mes urines ou mes selles, les sphincters deviennent ingérables, c’est l’effondrement interne. Surgissent alors des problèmes de lombaires, incontinence, troubles urinaires, sexuels, circulatoires, frilosité…

Les vraies terreurs sont rares, je suis armé pour lutter contre, elles sont tellement évidentes que je mets tout en place pour reprendre la main immédiatement. Par contre, je vis beaucoup de petites hantises insidieuses. Elles sont dangereuses car je n’y fais pas attention, elles me minent, je ne sais pas quoi faire avec. Par exemple, la peur de perdre mon job, je n’ai pas de solution, je subis le bon vouloir d’autrui et cette trouille me poursuit dans mon quotidien, sans solution.
Ces craintes constantes provoqueront à terme une perte de confiance en moi  avec un développement de la colère, de comportements agressifs, ou à l’inverse, de repli, d’asociabilité.
Les comportements induits par la peur ne sont jamais sages.

La peur est un outil de développement

Elle engendre l’idée que je ne contrôle pas mon existence, je la subis. Je vais ancrer cette croyance en moi, ma vie en sera perturbée à long terme. Mais la peur est aussi mon moteur, une réaction instinctive de survie. Je dois réagir, je dois changer pour m’en sortir. Elle amène les questions existentielles, elle lance les démarches spirituelles.

Je dois donc chercher la peur dans tous mes comportements pour grandir en sagesse.

Et pour les petits malins qui la jouent « même pas peur » quelles que soient les situations : Ceux-là me font justement très peur ! N’avoir peur de rien, c’est être inconscient pour soi et pour les autres. Ca fait des dégâts et ça finit même par se retourner contre soi.

Comment agir sur la peur ?

  • Se demander quel est le vrai risque dans cette peur qui me tenaille. Est-il réel ? Souvent j’ai peur d’une idée et pas de la réalité. Les vraies raisons d’avoir la frousse sont peu nombreuses. C’est mon regard qui crée la peur, je suis responsable.
  • Mettre de la joie, du sourire dans ma vie. Je dois augmenter les moments où je fais les choses avec bonheur. Ca diminuera ma peur. S’émerveiller de la nature, des animaux, l’art, ce qui me passionne…
  • Développer ma spiritualité, avoir la foi arrête la peur car elle augmente ma confiance dans la vie.
  • Travailler l’ancrage à la terre, renforcer les reins par le travail du Dan Tian inférieur grâce au Gi Gong par exemple.
  • Travailler mes peurs les unes après les autres grâce à des techniques simples comme l’EFT, l’EMDR mais aussi de nombreuses techniques psychothérapeutiques.

Développer la présence

« La peur psychologique n’a rien à voir avec la peur ressentie face à un danger concret, réel et immédiat. Elle se manifeste sous la forme de malaises, inquiétude, nervosité, tensions, appréhension… Ce type de peur concerne toujours quelque chose qui pourrait survenir et non pas ce qui est entrain d’arriver. Vous êtes dans le présent mais votre mental est dans le futur. Et vous ne pouvez pas composer avec le futur. »
« Mettre en pratique le pouvoir du moment présent » Eckhart Tolle

Et suivre les conseils de Mr Ramesh !


Tiré en partie de l’enseignement donné au Cercle Taoïste Lyon

Marie Bertolotti
desirdetre.com

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu