Taoïsme : Le cercle de la vie

L’objectif ne compte pas

La vision de la vie des taoïstes est circulaire, ce qui compte, ce n’est pas l’arrivée mais la route. Pour eux, quand j’ai franchi une étape de vie, je me remets en chemin et je recommence avec un niveau de conscience supérieur. Ça ne s’arrête jamais. J’apprends jusqu’au dernier jour de ma vie.

Pour exemple, quand un taoïste crée une œuvre, ce qui est important pour lui, c’est son état d’esprit pendant l’exécution. Il n’aura plus d’intérêt pour elle après l’avoir terminée. L’occidental, au contraire, gardera son « œuvre », l’exposera même. De même, il est fréquent qu’un artiste n’aime pas parler de ses œuvres passées. C’est normal, il a changé depuis qu’il les a conçues. Il est déjà ailleurs quand on lui demande ce qu’il en pense.

La société occidentale valorise trop le résultat. Nous planifions, organisons, projetons, prévoyons, empruntons pour plus tard.

Et là, aujourd’hui, je fais quoi ?

Quand j’ai un objectif précis, j’avance à fond, je force. Quand je n’en ai pas, je prends plaisir. Dans la vision circulaire taoïste, on ne va nulle part, on avance, c’est tout.

« L’image qui me semble le mieux illustrer la démarche taoïste est celle du surfeur qui utilise la puissance de la vague pour assurer sa constante progression. Il ne pense ni au passé révolu, ni à un avenir inatteignable. Il se contente de saisir la force du présent pour assurer son avenir immédiat. Comme le surfeur, il vit le présent, tendu vers l’avenir immédiat. Il fait confiance aux forces qui l’enveloppent et le traversent, confiance au Qi, pour assurer son avancée. »
(Bernard Besret « A hauteur des nuages »).

Le but est d’ « être dans sa vie » et non pas « réussir sa vie ». Vivre en profitant, au jour le jour. Vivre au présent augmente la qualité de vie, cela permet d’accueillir ce qui vient, en pleine conscience. Le bonheur c’est « être ». En bonne ou en mauvaise santé, avec beaucoup d’argent ou pas.

Connaissez-vous l’heure Navajo ? Le Navajo n’arrive jamais à l’heure.  Ce qui compte pour lui c’est ce qu’il va vivre jusqu’au rendez-vous, pas le rendez-vous. Il est donc inutile de l’attendre impatiemment.

Pour travailler sur le cercle qu’est la vie, il faut ralentir, voire s’arrêter. Juste le plaisir de faire et d’être.

Tiré de l’enseignement donné au Cercle Taoïste Lyon

Marie Bertolotti

desirdetre.com

Soutenir le Blog

Puisque vous êtes ici, j'ai une faveur à vous demander, le blog Désir d'être produit de nombreux articles qui semblent vous intéresser chaque semaine. Désir d'être est géré par une association à but non lucratif, le blog ne diffuse aucune publicité. Tous les articles sont en libre accès, car je considère que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Pour autant, Désir d'être a des frais à honorer.
Vous comprenez donc sans doute pourquoi je sollicite votre soutien, même pour 1 €, vous pouvez soutenir Désir d'être, cela ne vous prendra qu’une minute. Merci.

2 Responses to “Taoïsme : Le cercle de la vie”
  1. Quel bel article, merci

  2. Je viens de vous faire un don pr vous remarcier de ce que m’apporte la lecture de votre blog.
    avec ma carte bancaire , en donnant mes coordonnées bancaires comme vous nous en donnez la possibilité , sans passer par paypal que je n’utilise pas habituellement .
    D habitude ma banque je reçois un sms de ma banque qui fait l interface
    Là rien ,pas de trace ?
    et paypal me demande mes coordonnées comme si je ne venais pas d’utiliser la solution alternative .
    je ne m’attendais pas à ça
    En fait ,ça fait lgtps que je voulais faire un don mais je ne comprenais pas bien le mode de règlement
    Merci de m’éclaircir A bientôt Corinne
    Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.