Gauche ou droite ?

Gauche ou droite ?

A droite on entend :
« Les gens de gauche sont généreux avec l’argent des autres ! »
« La gauche achète les voix des feignants, des bons à rien qui abusent de l’aide sociale ! »

A gauche on entend :
« Les patrons cupides exploitent sans vergogne les salariés ! »
« La droite est une bande de conservateurs qui encensent le libre marché qui tue les plus démunis ! »

Aux extrêmes on entend : « Tous pourris ! »

Les 2 camps principaux s’affrontent pour le pouvoir et les problèmes continuent de s’accumuler. Au milieu, la population, ne sachant plus qui croire penche d’un côté, de l’autre puis se livre aux partis extrémistes en espérant que les choses changeront.

Les hommes politiques rêvent de changer les choses bien évidemment mais ils passent trop de temps à diaboliser le camp adverse pour réussir à rester en place. Sottise. Il y a à gauche comme à droite beaucoup de bonnes idées. Et il y en a de mauvaises aussi.

L’idéal d’action communautaire de la gauche est de nous voir tous faisant partie d’une même famille s’aidant les uns les autres mais cela conduit à la dépendance, à l’impuissance.
L’idéal individualiste de la droite nous rend seuls responsables de nos vies mais il oublie  qu’on ne naît pas tous avec les mêmes chances et que quand les gens travaillent ensemble ils accomplissent bien davantage.

Comment résoudre cette dualité ?

Travailler ensemble et mettre en place les meilleures idées de chacun des 2 partis est la 3ème voie possible.  Dans de nombreux pays, les grands partis devraient se rassembler rapidement vus le ras le bol et la défiance qui règnent. Les électeurs ne veulent plus voir les politiques se battre, s’agresser et s’insulter. Ils veulent maintenant des solutions et qu’elles soient de gauche ou de droite n’est plus leur problème.

Le nouveau projet de société doit favoriser cette 3ème voie en prônant  l’interdépendance. Les gens interdépendants comptent sur eux-mêmes et sont en même temps pleinement responsables les uns envers les autres.

L’autodiscipline et la compassion sont des aspects essentiels du progrès vers une société plus heureuse.
Avec l’autodiscipline, vous cessez d’être le problème, vous êtes la solution. Vous vous voyez capable avec vos initiatives et vos ressources intérieures  de donner à la société plutôt que de profiter d’elle.
Avec la compassion, vous lisez dans le cœur des autres, leurs maux et leur bonheur deviennent les vôtres. L’entraide est possible.

Il n’y a plus d’autres solutions que la synergie :
Ensemble, responsables de soi et des autres.

Tiré de « La 3ème voie » de Stephen R. Covey

Marie Bertolotti

desirdetre.com
Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu