Ne vous attachez à rien, pas même à la vérité

Un maître Zen contemporain est sur son lit de mort.
Ses disciples sont rassemblés autour de lui, du plus ancien au plus novice.

Le disciple le plus ancien se penche pour demander au maître mourant s’il a un dernier conseil à leur communiquer.
Le vieux maître ouvre très lentement les yeux, et murmure d’une voix à peine audible:
– Dis-leur que la Vérité est comme une rivière
L’ancien fait passer ce morceau de sagesse à celui qui est à côté de lui, qui à son tour le fait jusqu’à ce que ça fasse le tour de la pièce.
Quand enfin les dernières paroles du maître atteignent le novice, celui-ci rétorque:
– Mais qu’est-ce que ça veut dire, « La Vérité est comme une rivière »?

Alors la question refait le tour de la pièce jusqu’au disciple le plus ancien, qui se penche à nouveau sur le lit et demande :
– Maître, que voulez-vous dire par « La Vérité est comme une rivière »?
Lentement, le maître rouvre les yeux, et d’une voix toujours à peine audible, murmure :
– O.K., la Vérité n’est pas comme une rivière.

Ne vous attachez à rien, pas même à la Vérité.

desirdetre.com

One Response to “Ne vous attachez à rien, pas même à la vérité”
  1. Honoré YOULOUGONE Répondre

    Bonjour Madame, c’est toujours un plaisir pour moi de lire les textes de la clé de week-end. Et souvent compris j’ai saisi le fond des textes, mais celui-ci me semble un peu insaisissable dans le sens de la compréhension. Surtout quand le Maître dit la vérité est comme une rivière, et ensuite de la vérité n’est pas comme une rivière. Je ne comprends rien, c’est pourquoi, je souhaiterais que vous nous faites savoir le message caché des déclarations du Maître mourant. Merci pour votre disponibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.