L’outil de communication bienveillant à connaître

Cette semaine, je souhaite vous parler d’une technique percutante de réponse aux critiques et aux méchancetés : Il s’agit d’apprendre à dire « oui, c’est vrai ! » à chacun des défauts que l’on souligne chez vous, et cela sans vous justifier, sans revendiquer et sans vous victimiser. Simplement en donnant du sens à ce que l’autre dit afin qu’il se sente écouté, entendu, accueilli et compris. Ainsi, vous privilégierez la relation que vous avez avec lui plutôt qu’entrer en conflit et perdre de l’énergie inutilement.

Prenons un exemple

Quelqu’un vous accuse : « Tu es égoïste ! »
Différentes réponses sont possibles :

  • « Oui, c’est vrai et alors ?  » Là votre mode de réponse est agressif, vous souhaitez montrer que vous assumez, et même vous le revendiquez. Je ne donne pas cher de la suite des évènements.
  • « Oui, c’est vrai mais tu comprends mes parents l’étaient… » Là, vous jouez la victime, cela va provoquer un renforcement de la croyance du bourreau qui en rajoutera encore plus.
  • « Oui, c’est vrai mais toi aussi ! » Là, vous êtes en train de vous justifier, et c’est le MAIS que l’autre va retenir. Cela va induire chez lui de la résistance et de l’opposition.

Alors quelle position adopter ?

C’est la posture intérieure qui va tout changer. A l’agression « Tu es un égoïste ! » il est possible de répondre : « Oui, c’est vrai, j’ai tendance à répondre d’abord à mes besoins avant de répondre aux besoins des autres. Je te remercie de me le dire parce que ça va me permettre d’avancer, de progresser et de me remettre en question. »
Qu’est -ce que ça implique chez l’autre quand je dis ça ? A la base, il cherche la confrontation, il veut vider son sac mais si j’accepte ce qu’il me dit, cela va le déstabiliser, le déconcerter. Cela mettra probablement fin à la tentative de guerre ouverte car ce n’est pas l’arrogance et la force qui touche et fait réfléchir, c’est l’humilité, la vulnérabilité, la fragilité.

Et si c’est vraiment faux ?

Qu’est-ce qu’on fait si la personne nous accuse d’un défaut qui n’existe pas, ou si la critique n’est absolument pas justifiée ?
Il est important de se dire que tout ce qu’on vous dit est toujours totalement vrai, pourquoi ? Parce qu’on possède tous, tous les défauts, même si c’est en une infime proportion. Quant à la critique, même si, pour vous, elle semble infondée et injustifiée parce qu’elle ne concerne que 0.001 % de votre comportement, il faut savoir que pour la personne qui vous l’a balancé au visage, elle correspond à 100% de votre comportement. C’est pour cela qu’il est important d’accueillir sa parole.
Quand vous avez un petit bouton sur le nez, ça correspond à une infime partie de vous et pourtant vous ne voyez que ça, et certains même ne sortiront pas de chez eux à cause de ce minuscule bouton, par peur que les autres focalisent uniquement sur ce petit bouton.
Nous sommes dans le même genre de fonctionnement.
Enfin, il faut se rappeler qu’il a été chercher le défaut qu’il connait le mieux, chez lui, donc en me critiquant, c’est lui-même qui se critique. On voit chez l’autre, avec le plus d’acuité, ce qu’on a chez nous-même.

Comment mettre en place ce «Oui, c’est vrai»

Ça prend du temps, et le mieux est de s’entrainer avec un ou une partenaire, comme dans un jeu de rôle. Il sera plus facile de commencer à dire des choses qui sont complètement infondées pour apprendre à donner du sens à vraiment tout.
Par exemple « Tu as 3 yeux ! » Quelle pourrait être la réponse ?
Au lieu de dire, « Ben non ! J’en ai que 2 ! »  Vous diriez, « oui c’est vrai, j’en ai 3, dont un qui est invisible, le 3ème œil, et c’est l’œil de l’intuition qui me permet de distinguer ce qui est bon de ce qui ne l’est pas pour moi. » 
Avec cet entraînement, petit à petit, vous allez assouplir votre cerveau et détendre votre égo, parce que c’est lui qui veut dire « Non, c’est faux ! c’est celui qui le dit qui y est !! » 
Au fond, il y a un choix qu’il va falloir faire à propos de la personne qui vous agresse, la vraie question à se poser est « qu’est-ce que je préfère ? Avoir raison ou entrer en relation avec elle ? »

Un outil de relation de couple

Dernière chose, pour le couple le « oui c’est vrai ! » est un outil magique qui va permettre de vider les dossiers et de remettre les compteurs à 0.
Il s’agira de se donner rendez-vous et chacun à son tour, dire à l’autre tout ce qui nous a gêné dernièrement. Et pour chaque critique, chaque mauvais comportement, chaque défaut, l’autre devra dire « oui c’est vrai » et donner du sens à ce qui aura été dit. Chacun son tour.
A la fin, il s’agira de faire le même exercice avec quelques qualités et comportements positifs remarqués chez l’autre. Vous allez vous rendre compte que dire « oui c’est vrai ! » sans vous justifier, sur des points positifs, n’est pas si évident.

Cette semaine, chaque jour, dites un petit « Oui c’est vrai » avec sincérité, authenticité, en donnant du sens à celui ou celle qui vous critique et voyez les changements !

Souriez c’est important, Marie
desirdetre.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.