La vue et l’esprit

Les 5 sens

J’ai 5 sens et celui auquel je me fie le plus est la vue, je suis persuadé que tout ce que je « vois » est vrai. Mais au fond,  je n’ai accès qu’à un petit niveau de la réalité.
Mes 4 autres sens, ouïe, goût, toucher, odorat (pour ceux qui aurait séché les cours au collège) peuvent compléter ma vision du monde.
En développant consciemment ces 5 sens de façon équilibrée, je vais, plus facilement, être capable de « sentir » avec le 6ème, l’intuition.

Comment ?

Faites des expériences : Décidez de laver la voiture ou faire la vaisselle les yeux fermés.
Promenez-vous en forêt une nuit sans lune, l’expérience est magique… Et non, il n’y a pas de loup-garou dans nos bois !
Nagez seul en mer dans la nuit noire.
Faites l’expérience des restaurants où l’on mange sans lumière, où on ne voit même pas son voisin. Sentir, reconnaître, découvrir, dépasser la peur de l’inconnu…

Qu’est ce que je regarde ?

La vue étant le sens prioritaire, c’est elle qui crée le plus de troubles spirituels. C’est grâce à elle que « j’aime » ou « je n’aime pas » ce qui est devant moi.
Regarder des beaux objets, de beaux endroits nourrit le beau en moi, le révèle, je résonne avec.
Et inversement.
Je dois éviter de regarder des cadavres, réels ou virtuels, du porno, des spectacles de bas étage, violents… Ils affectent le Qi et trouble l’esprit.
La vie, la société, la télé, le cinéma, les jeux vidéos et j’en passe proposent des spectacles horribles à voir. Et nous adorons ça ! Nous sommes attirés par tout ce qui est violent car notre égo croit qu’il est fort.

Mieux vaut ne pas  rechercher ce qui salit ma vue. Après coup, il restera un lien énergétique avec, mon esprit sera sali.

Comment ?

Regardez des films légers qui ne nourrissent pas de négatifs en vous. Promenez-vous dans la nature (non elle ne mord pas !), lisez des livres positifs, qui vous grandiront…
Faites les bons choix.

Sur quoi se fixent nos yeux  ? Il n’y a pas de hasard. Nous ne regardons pas tous dans la même direction, nous orientons notre regard en fonction de ce que nous sommes, de ce que nous cherchons à nourrir.

Nourrissez le beau, émerveillez-vous.
Et surtout, ayez un regard critique sur ce que vous regardez, cautionnez et partagez avec les autres. Nous sommes responsables.

Marie Bertolotti    desirdetre.com

 

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu