Je suis matérialiste mais je me soigne

Quid du matérialisme ?

La richesse matérielle invite à la question de l’accumulation et du sens que cela a pour chacun d’entre nous. Tout ce que vous avez acquis ne sera profitable que si vous savez quel rôle cela a dans votre vie, avec discernement. Dans le cas contraire, vous serez submergé par le règne du stockage.

Posséder oblige à classer, classer suppose que l’on sache donner une valeur et un sens aux choses. Pas financièrement mais spirituellement. Ce qui signifie qu’être heureux revient à bien se connaître pour savoir quoi posséder et de quoi se défaire. Il est donc possible d’apprendre qui l’on est grâce à ses biens matériels.

Pour cela, il faut avoir la conscience claire et vous pouvez l’avoir, grâce au regard que vous posez sur le spectacle des choses, c’est votre pouvoir d’en tirer un sens. Ces moments de lucidité, permettront de tirer les choses au clair, c’est ce qu’on appelle la compréhension lumineuse, elle vous rendra heureux.

Matérialisme et bonheur

Pour être comblé par la vie, il faut donc développer sa spiritualité, et pour cela, il est important de veiller à ne pas s’attacher aux biens matériels, car le désir de possession paralyserait l’éveil en cours. Tout sera en effet, possible, mais sans attachement. Sans oublier que, même si cela peut paraitre bizarre, il est possible d’être riche sans être cupide et de posséder sans désirer.

La société de consommation est un écran qui voile les choses essentielles de la vie, le bonheur ne réside pas dans les possessions matérielles mais est plutôt le résultat d’une façon d’être. L’idéal est donc d’être satisfait de ce que l’on possède déjà tout en sachant que le développement intérieur est la vraie clé du bonheur, l’important est de trouver un équilibre entre les deux. L’humilité, la bonté, le refus de la compétition sociale, la prudence, les valeurs simples et réalistes vous inspireront dans votre rapport au monde matériel.

Comment ne pas tomber dans le matérialisme ?

En observant le feu et le soleil :

  • Le feu symbolise la lumière, l’action  et la chaleur, il peut sembler éteint par moment mais il peut reprendre des forces sous la cendre. Il en est de même pour nous, il est facile de briller mais il faut aussi développer l’ombre, l’intériorité et la passivité.
  • Le soleil, qui chaque jour a le même mouvement, vous indique que votre pratique spirituelle devra être quotidienne, régulière et continue, comme un rituel. De la sorte, vous développerez la clarté de votre conscience ainsi que votre force intérieure qui vous permettront d’agir de façon « éclairante » et lumineuse sur le monde et sur vous-même.

Et si vous preniez un moment chaque jour pour développer votre lumière intérieure, et donner un sens à votre vie ?

Quelques clés pratiques  : Comment être heureux ?

Marie Bertolotti

desirdetre.com

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu