Comment laisser aller les émotions désagréables qui nous submergent ?

Vous est-il déjà arrivé de vous accrocher à un point de vue même lorsqu’il vous desservait ? Ou à une émotion alors qu’elle n’avait plus aucune raison d’être ? Ou à des pensées négatives alors que l’évènement qui les avait provoqué était bien loin dans le passé ?
Nous le savons tous, garder tout cela en nous gâche notre vie, nous rend malheureux et nous fait commettre des erreurs de jugements.

Nous « retenons » les pensées, les émotions et les sentiments, alors qu’il faudrait les lâcher au fur et à mesure que l’on vit, il faudrait les abandonner pour grandir. C’est une notion fondamentale car ils ont un impact sur notre vie et sur notre corps (tensions musculaires, contractions diverses, insomnies…).

 Alors que faire ?

D’abord une remarque, n’avez-vous jamais dit à quelqu’un « Je SUIS en colère  » ? En l’exprimant ainsi, vous suggérez inconsciemment à l’autre et à vous-même que vous ETES cette colère, comme si nous ETIONS nos sentiments et nos émotions. C’est une perception faussée, ceux-ci sont légitimes dans certaines circonstances mais rien de plus, ils ne font pas partie de notre identité. C’est pour cela qu’il est facile de s’en débarrasser. Enfin… il faut un peut y travailler…

Serait-il donc possible de se débarrasser des émotions et pensées négatives qui nous empêchent de vivre la vie que nous souhaitons ? Oui, en les remettant à leur place et en lâchant la prise sur elles. Lâcher, c’est laisser sortir la vapeur de la cocotte-minute intérieure en toute sécurité.

En permettant à vos émotions de s’exprimer, en les accueillant avec bienveillance, elles s’évanouiront. Vous les laisserez s’écouler librement à travers vous, vous les laisserez être là pour leur permettre de s’en aller.

Un peu comme quand vous cherchez vos clés partout depuis une heure et que vous les retrouvez au moment où vous ne les cherchez plus. Vous avez lâché.

Exercice

Prenez un stylo dans votre main, serrez-le devant vous. Serrez fort. Maintenant desserrez la main et faites rouler le stylo dans la main. Rendez-vous compte que c’est vous qui le tenez, il n’est pas attaché à votre main. Vous avez le contrôle. Maintenant lâchez le stylo et laissez-le tomber. Était-ce difficile de le lâcher ?

Recommencez mais imaginez maintenant que le stylo représente une pensée limitante genre « je suis nul ». Imaginez que votre main qui tient le stylo soit votre conscience. Vous y croyez fortement que vous êtes nul. Serrez fort.

A présent, faites rouler cette pensée limitante un moment dans votre main puis lâchez-la. Il en est de même qu’avec le stylo, c’est vous qui la tenez, vous avez le contrôle. Ressentez dans votre corps ce qu’il se passe.
Laissez la pensée s’exprimer à l’intérieur de vous, laissez-la s’écouler librement à travers vous, accueillez-la, reconnaissez-la et permettez-lui de s’en aller.
En laissant la pensée s’exprimer, en étant avec elle, en respirant tranquillement le temps qu’elle passe, les sensations physiques désagréables vont s’atténuer.

Qu’y a t’il au cœur de l’émotion ?

Rien. C’est le vide total. Si vous agrandissiez le stylo dans des proportions hallucinantes, vous vous rendriez compte du vide entre les atomes et les molécules. De même, vos sentiments et émotions les plus profonds résident, en fait, à la surface car au centre de vous-même, vous êtes le silence, le vide, vous êtes paisible et sans souffrance.

En travaillant chaque émotion, chaque pensée négative, chaque jour de votre vie, vous allez vous reconnecter à votre moi profond. Votre moi serein et sûr de lui.

A lire Le lâcher-prise  Hale Dwoskin

Marie Bertolotti psycho-énergéticienne
Par vidéoconférence ou sur Thionville (57),
si vous êtes prêt à mieux vous connaître et à avancer autrement,
si vous désirez améliorer vos relations, mieux gérer les passages difficiles,
contactez-moi !

 

fleur tulipe rouge

2 Responses to “Comment laisser aller les émotions désagréables qui nous submergent ?”
  1. Isabelle Pierson Répondre

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ces lettres toujours bienvenues pour moi et beaucoup d’autres personnes.
    Pour cette dernière que j’ai lu avec intérêt je suis perplexe, je me suis trouvez en contradiction avec l’idée qu’il est bon d’exprimer son ressenti aux autres pour conserver de bonnes relations. Je me réfère ici à beaucoup d’écrits….et il se trouve que j’ai pris conscience dernièrement que j’avais laissé passer des situations sans rien dire et que cela avait pu créer beaucoup de malentendus. Donc pour moi en ce moment j’essaie de m’exprimer au mieux.

    • Marie Bertolotti

      Bonjour Isabelle,
      en fait, je suis en partie d’accord avec vous, c’est bien d’exprimer son ressenti aux autres mais une fois que l’on a diminué son taux d’émotions. On est d’ailleurs beaucoup mieux entendu lorsque l’on a retrouvé son calme intérieur. Il faut donc bien travailler ses émotions, puis tout est plus simple. Pour soi et pour les autres.
      Coeurdialement, Marie

Votre avis est le bienvenu