Enfance

Lettre à mon père

« Cher père, Alejandro. Toi qui as toujours pensé qu’appeler « papa » son père est une erreur. Que « papa » et « maman » sont les premiers mots qu’un bébé est capable de prononcer et que de continuer de les appeler ainsi étant adulte signifie maintenir sa progéniture prisonnière d’un statut d’enfant. Toi, qui m’as dit: « Je ne …

Sourire pour être heureux
Psycho

Sourire pour être heureux

Pourquoi sourire ?

Parce que cela prouve que je ne me laisse pas envahir par la morosité ambiante et que je perçois des facettes positives à mon existence. Il devrait être le plus permanent possible sur mon visage. Il signifie que j’existe.

Quand mon visage est fermé, je suis transparente, je deviens susceptible, négative, je suis …

chat
Pratiques Taoïstes

Les bienfaits de la paresse

La paresse serait l’un des 7 péchés capitaux, un vice dangereux pour l’être humain et la société. Elle peut aussi démontrer une grande sagesse, une profonde intuition.

Paresse et liberté

La paresse,  dans une société où l’on doit travailler, où l’on doit être actif pour que le système fonctionne serait donc un vice. Trop simple.

Si elle désigne  le fait …

Pratiques Taoïstes

Comment être un roi taoïste ?

En combinant, manipulant, calculant, dirigeant, nos politiciens contemporains se contentent de continuer le travail des rois de l’ancien régime. Cette attitude est en totale opposition avec celle du roi taoïste. Le roi taoïste est un roi éminemment paresseux qui n’intervient jamais dans les affaires du monde et « guide les hommes sans les contraindre » …

L'amour et le couple

Fallait pas dire je t’aime

Fallait pas lui dire « je t’aime ». Il n’a que ce qu’il mérite.

Dire je t’aime, c’est s’inscrire dans la durée, pas comme dire j’ai envie de toi ou je suis bien avec toi. Dire je t’aime, c’est un serment, ça inclut le temps et la globalité, j’aime tout ce que tu es, je t’aimerai …

un petit agneau dans l'herbe
Votre instinct de reproduction est-il fort ?
L'amour et le couple

Votre instinct de reproduction est-il fort ?

L’instinct de reproduction est trouble et puissant, il agit à notre insu, nous ne le contrôlons pas, ou peu. Il est alimenté par la peur de la mort, de la solitude mais aussi la volonté de se prolonger en descendance, de laisser une trace.

Deux situations en découlent :

Avant de satisfaire son instinct …

Travail sur soi

Une minute de calme

Aujourd’hui, offrez-vous une minute de calme.
Faites-le maintenant.
C’est vraiment simple.

Arrêtez de bouger.
Détendez les muscles autour de vos yeux.
Détendez la mâchoire.
Descendez les épaules.

Expirez lentement par le nez pour vider vos poumons.
Prenez une longue inspiration par le nez en comptant jusqu’à 4.
Expirez en comptant jusqu’à 8.
Répétez 5 fois.

Reposez-vous quelques secondes …

Contes du monde

Pourquoi mon Dieu ?

Samuel est vieux, fatigué, râleur comme toujours, amer comme jamais. Il a décidé, ce jour-là, de demander des comptes à Dieu. « Après tout, se dit-il, j’ai le droit de savoir ce que je Lui ai fait pour qu’Il m’ait imposé l’absurdité de vivre. »

Et s’adressant au Tout-Puissant :- Pourquoi ne me parles-Tu …

Secrets de couples heureux
L'amour et le couple

Secrets de couples heureux

L’observation des 15 à 20 % de couples heureux à long terme a permis aux psychologues de dénicher certains de leurs secrets. Même s’ils ont été confrontés aux mêmes crises et conflits que les couples malheureux, ils ont appris à réagir différemment.

Secret 1 : Le partage du pouvoir
Les membres des couples …

Les enseignements d'Osho
Sagesses du monde

Les enseignements d’Osho

Quels sont les différents niveaux de paix pour Osho ?

Il y en a un que vous pouvez produire rien qu’en le sentant, rien qu’en vous donnant la profonde suggestion que vous êtes paisible; c’est le premier niveau.
Le second, c’est celui dont vous prenez brusquement conscience. Vous ne le créez pas; mais il n’arrive …

tête du prince
Contes du monde

Le garde-fou

Le prince de Tsinn festoyait avec ses courtisans. Le repas avait été bien arrosé.
Le souverain, quelque peu éméché, tenait des propos décousus et parfois bien extravagants auxquels ses favoris répondaient par d’onctueuses flatteries.
Soudain, le prince étira ses manches flottantes, poussa une exclamation de contentement et déclara:
– Il n’y a pas plus grand bonheur …