Conférence Maître Meng du 14/8/2022
Il s’agit ici de ce que j’ai « entendu » de la conférence de Maître Meng, s’il y a des erreurs de compréhension de ma part, n’hésitez pas à me contacter. Bonne journée !

Comment définir le Dao et Wu Wei ?

Dans la culture contemporaine, basée sur l’intelligence, les sciences et la philo, et reposant sur la connaissance par les sens, il est difficile de définir le Dao. On ne perçoit qu’une partie du monde, ce qui est, est en grande partie immatériel, inaccessible aux sens, à l’intelligence…
Exemple : Un animal fait partie du monde matériel, il bouge mais un bout de chair ne peut pas avoir de sentiments, or ils en ont. Idem pour le monde végétal. Nos sens ne perçoivent pas ces sentiments.

Il y a des liens entre l’homme et l’animal, mais comment ? Grâce à quelque chose qui n’est pas perceptible par les sens. Si les humains peuvent entrer en communication avec les 10 000 êtres c’est à un niveau supérieur où la science et les sens n’ont pas accès.
Si on accepte que science et sens sont limités alors on peut accéder aux réalités immatérielles. Ce monde supérieur dans le taoïsme est le DAO.
Exemple : En géométrie, quand on passe de la 2D à la 3D, on se perd, notre logique est chamboulée. Mais si on part de la 3D, on peut comprendre la 2D. L’espace en 3D comprend une infinité d’espaces en 2D. Le DAO dépasse les 3D, il est multidimensionnel. Il inclut de nombreux espaces 3D. Avec la 3D, on ne peut comprendre le DAO qui dépasse tout ce que l’on peut appréhender.

On ne peut découvrir le DAO facilement. Il est partout mais nos sens ne le perçoivent pas, alors que nous avons totale confiance en eux. L’homme est développé mais il se limite à la 3D, or si l’on reste à la 3D, on échoue à découvrir le DAO.
Exemple : Le ver de terre ne connait pas l’espace, il sort, le voit, retourne raconter ce qu’il a vu mais c’est impossible, il n’a pas les mots ni les concepts. Sauf avec un ver de terre qui aurait fait aussi le voyage et l’expérience.

Qu’est-ce qu’on peut dire du DAO ?

Le DAO ne relève pas du monde matériel mais de quelque chose de beaucoup plus grand, c’est le niveau le plus haut de l’immatérialité. Personne ne peut aller chercher le DAO par des méthodes intellectuelles. On ne le peut qu’avec l’expérience, c’est ce qu’on appelle « Cultiver le DAO », c’est pratiquer le DAO. Il est présent dans tout, et surtout il est à l’intérieur de nous, nous pouvons donc entrer en nous pour le rencontrer.
La définition théorique n’existe pas, on ne peut pas expliquer le DAO. Malgré cela, on pourrait dire que le DAO relève de la nature la plus originelle et profonde de tout de qui existe. Le DAO est la nature profonde de l’homme, c’est l’âme de l’homme (qui relève de l’immatériel). Idem pour les 10000 êtres.

Le Ciel a sa propre âme, c’est le DAO du Ciel. Il ne faut pas aller à l’encontre du DAO céleste. Les âmes ont des tailles différentes mais leur nature est toujours la même. L’âme du Ciel est la plus grande et préside aux hommes et aux 10000 êtres. Dans le taoïsme, quelle que soit l’âme, c’est la même chose mais en plus ou en moins en ordre de grandeur. L’âme de l’homme est plus grande que celles des 10000 êtres, en conséquence, sa nuisibilité l’est aussi.

Le plus important est le monde immatériel, cette âme qui est dans tout. Tout doit être respecté, l’âme du ciel, de la terre et des 10000 êtres. Si on ne respecte pas l’âme, c’est le chaos et le désordre.

WU WEI et ZI RAN

WU WEI est un concept facile à comprendre comme celui de ZI RAN qui signifie naturel. Ce sont 2 concepts fondamentaux après le DAO. ZI RAN est ce qu’il y a de plus originel, il peut remplacer le terme DAO.

Caractéristiques fondamentales du DAO

– L’harmonie, le respect, le NATUREL en tout, c’est ce qui est important.
– Comment bien agir ? En se conformant au NATUREL. On appelle ça le NON AGIR.

Au 14-16ème siècle, l’humain veut soumettre la nature grâce à la science et la philosophie. C’est une erreur très grave, le DAO n’est pas en accord avec cette conception. La plupart des autres cultures et religions mettent l’homme au centre, pas le DAO. Au contraire, pour lui, l’homme doit se soumettre à la nature. Il y a des avantages à mettre l’homme au centre mais c’est dommageable. En cherchant trop le bien matériel, le gain, l’intérêt, l’homme dégrade ses possibilités de survie (disparitions d’espèces…) C’est de l’agir inconsidéré.

Les peuplades sans contact avec la société sont proches du non-agir. Pouvons-nous apprendre d’eux pour retrouver notre propre nature ?

Comment expérimenter le NON-AGIR ?

Quelqu’un qui se contente de peu a moins de troubles que celui qui est dans le désir constamment. On trouve ainsi le bonheur. En aucun cas en souhaitant devenir riche par exemple.
Exemple : Le lion carnivore se nourrit de gazelles mais une fois rassasié, ne fait pas de réserves et ne tue pas par plaisir. Mais s’il gagnait en désir et en intelligence, que se passerait-il ? Il rassemblerait les gazelles, en tuerait beaucoup, ne mangerait que les morceaux qui l’intéresse et se dirait que c’est ça le bonheur. Il ferait de même avec le buffle et finirait par courir à sa perte.
C’est l’agir inconsidéré, différent de WU WEI. Nous sommes dans l’agir inconsidéré, c’est la cause de nos problèmes.

Le Bien/ Le Mal dans le DAO et comment l’homme s’écarte-il de sa nature originelle ?

Le bien / Le mal sont des notions qui n’existaient pas dans le DAO originel car la simplicité était de mise à l’époque, les gens ne faisaient rien d’inconsidéré. Puis les désirs sont devenus incontrôlables, l’intelligence a augmenté, et l’agir inconsidéré aussi. L’humain a perdu la notion de non-agir, faisant apparaitre la notion de Bien et de mal. Celui qui dégrade est le mal, celui qui répare est le bien. Mais normalement, au niveau le plus haut, il n’y a pas ces 2 notions, tout est en harmonie.
Exemple : Quelqu’un va tomber d’une falaise, un autre le rattrape instinctivement, en suivant sa nature propre, sans que n’entre en jeu le concept « c’est bien ou c’est mal ».

Il arrive que des personnes fassent le bien volontairement par le biais des bonnes actions, c’est différent. On a 2 formes de « bien », celui de rang supérieur et celui de rang inférieur. C’est comme l’eau qui fait du bien à tous mais sans conscience de le faire. L’homme primitif était proche de son âme et faisait le bien inconsciemment. Il s’est éloigné de sa nature propre en perdant la simplicité. Idem pour le non-agir inconscient. Les enfants sont les plus proches du non-agir.

Le réchauffement climatique, les déséquilibres et la puissance du Ciel

La science explique le phénomène mais elle se limite au monde matériel. Cela ne dit rien du DAO, du Yin et du Yang, des 5 éléments. Ce réchauffement vient des actions de l’homme à cause de l’agir inconsidéré. Les déséquilibres viennent des actions de l’homme.

De la nécessité de l’harmonie du Yin et du Yang et des 5 éléments

Le Concept de Yin et Yang est dans tout, c’est ce qui préside à la naissance et à la mort, la croissance et la décroissance. Quand le Yin et le yang sont harmonisés, il n’y a pas de problème dans le Ciel. Et inversement.
Le corps est en bonne santé s’il y a l’équilibre yin / yang. Dès que l’un est plus fort que l’autre, cela crée des maladies. Les maladies sont différentes selon que le yang est trop fort (folie) ou que le yin est trop fort (faiblesse).
Idem pour le Ciel et la terre, quand il y a un dérèglement chez l’homme, ça dérègle le Ciel et plus ces dérèglements sont importants plus ça dérègle le Ciel.
Quand le DAO étudie l’univers, c’est à partir du yin et du Yang. Mais aussi à travers les 5 éléments qui normalement s’autorégulent et s’équilibrent.

Puissance de l’homme et du Ciel

Quand l’attitude de l’homme se dérègle, cela dérègle tous les équilibres et dérègle l’univers. Parce que ses désirs et son intelligence sont trop grandes, l’homme est sorti du cycle d’autorégulation et c’est la catastrophe depuis.
L’homme est sans prédateur naturel, l’équilibre se fait quand les espèces ont des ennemis naturels. L’homme n’en a pas et trouble tous les cycles, il est le plus susceptible de devenir une nuisance. Le Ciel est plus puissant mais il est relié à l’homme et celui-ci l’influence.

Les grands sages et les religions sont apparus quand l’homme a commencé à déraper, tous à la même époque. Les grands sages et la religion ont pris la place des ennemis en restreignant l’humain dans ses actions inconsidérées. Puis la religion a été remplacée par la science et ça a vraiment dérapé.

Il y a de plus en plus de grands dangers (arme atomique, guerre, climat), le Ciel n’est pas moins puissant mais quand une partie est déréglée, ça touche l’ensemble. Le Ciel, la Terre et l’homme ne forme qu’un seul ensemble. Comme nous et notre corps. On ne néglige aucun organe ou aucun sens, ce serait fou. C’est pareil avec le système global.

A l’origine, c’est harmonieux. Les 10000 êtres n’influencent pas le système, seul l’homme peut le faire. Les principales religions prêchent pour le respect du Ciel et des 10000 êtres. Il faut retourner à la simplicité et au non-agir pour rétablir l’équilibre.

La Conférence de juillet 2022 c’est ici