18/7/2022
Sujet de la conférence de Maître Meng : Dans un monde qui peut être anxiogène, qui peut nous faire perdre l’espérance, en particulier à cause du Covid et de la guerre en Ukraine…

Comment préserver la paix intérieure et se rapprocher du DAO ?

La pandémie vient du Ciel, tandis que la guerre vient de l’Homme. L’Homme en est responsable à cause d’un cœur non juste, non droit que certains êtres humains vont former. Avec cette affaire de Ciel et d’Homme, on est au cœur de la pensée Daoïste en particulier avec LAO ZI et le ZHUANG ZI.

Le concept Daoïste

Le cœur de la culture Daoïste, c’est le DAO. Le Dao est un concept fondamental comme Bouddha dans le bouddhisme. Le Dao est ce sans quoi on ne peut penser ni l’homme / ni l’univers (Ciel / Terre) / ni les 10000 êtres. Le DAO est cette chose qui est commune à l’ensemble de ce qui est : Homme, Ciel Terre, les 10 000 êtres, c’est à dire l’ensemble de ce qui existe dans l’univers.
Le Dao serait l’âme de tout ce qui est. Dans la pensée chinoise, on pense que l’homme a une âme. Un homme qui n’aurait plus d’âme serait juste un tas de chair, un tas de viande. On pense aussi que les 10 000 êtres ont tous une âme, et cette âme, que chaque chose possède vient du DAO.
Le Dao est quelque chose d’immatérielle, il ne relève pas du monde de la matière. Le DAO a une existence en lui-même, complète. Du point de vue humain, on peut concevoir le DAO comme un tout, mais il se sépare en quelque sorte, il vient informer absolument tout ce qui est.

La nature du Dao : Dao Xing 道性

Elle est en chaque homme, animal, 10000 êtres, sa présence est en tout. Les caractéristiques sont différentes selon que l’on soit un homme, un animal.  L’homme en tant qu’homme, a cette nature du DAO, avec les caractéristiques de l’homme, le cheval… a aussi ce DAO XING, cette nature du DAO avec les caractéristiques de l’être qu’il est, le cheval ou autres…

Ce Dao Xing est aussi appelé nature de l’homme. Quand on parle de la nature de l’Homme avec ce terme XING 性, on veut dire la nature du DAO en tant qu’il est dans l’homme. Et pareil pour la nature des êtres, quand on parle de la nature des êtres WU XING 物性, on parle de la nature du DAO en tant qu’il est dans les êtres. Ce sont des termes différents pour une même réalité, à savoir la présence du DAO dans chacun des êtres. On a par exemple dans le Ciel une présence aussi du DAO, qui est la présence du DAO dans le Ciel, ce qui fait que le Ciel aussi a une âme, qui vient aussi du DAO.

Le XING est le terme que l’on emploi aussi quand on parle de l’âme LING XING 灵性.

Notre expérience du monde matériel est différente selon l’être qu’on est : les hommes ont une expérience donnée, les animaux ont une autre expérience du réel, ils n’en percevront pas la même chose. C’est pareil pour le Ciel, qui verra de ce monde encore autre chose (on ne peut vivre qu’une expérience limitée, propre à notre nature et à notre espèce).

Mais malgré cette différence de perceptions selon les espèces ou les individus (ce qui forme une limite de perception), cette nature du DAO qui est en chacun de ces êtres est identique en chacun. Cette chose qui est partagée, commune à l’homme, aux 10 000 êtres, à tout ce qui est, est la chose la plus originelle et la plus véritable qui soit en chacun des êtres.

Par exemple, vous voyez Maître MENG, un homme, qui fait partie du personnel religieux, qui est asiatique… Tout ça relève d’une forme d’illusion. Dans quelques décennies, cet homme aura disparu, ce n’est pas la vérité la plus profonde des choses. Si cette personne que vous voyez là, avec ses caractéristiques physiques, culturelles… n’est pas ce qui est de plus vrai dans cette personne, alors qu’est ce qui est le plus vrai dans cette personne ? C’est cette âme dont on a parlé ! Et vous vous souvenez, on avait dit que cette âme LING XING était l’équivalente de la nature du DAO, du DAO qui était présent en lui, tout ça c’est la même chose et c’est ce qui constitue son véritable Moi ou ZHEN WO 真我.

Chaque être a cette nature propre, qui constitue son véritable Moi, ce qui n’est pas propre à l’homme, puisqu’on a vu que le véritable Moi de l’Homme était la nature du DAO, qui était présente et identique dans les autres êtres.

Donc tous les êtres, aussi les 10 000 êtres et le Ciel ont aussi leur Moi véritable, et ce Moi véritable est ce que l’on appelle ZI RAN 自然, ce « que Soi-Même on est ! ». Quand on parle alors de suivre la nature, il s’agit de la nature du DAO.

Qu’est-ce que le DAO, quel est l’ensemble des choses que désigne le DAO ?
Il désigne cette nature propre, cette nature du DAO qu’on a à l’intérieur de nous et que chaque être a, à l’intérieur de lui, qui est synonyme de ZI RAN, la nature de ce que les choses sont au plus profond. (On est ZI RAN – naturel, quand on suit le XING – la nature en soi.).

En quoi, le DAO est si fondamental ?
Le DAO a une caractéristique, c’est qu’il est transcendant, c’est à dire qu’il existait avant que l’univers, le Ciel Terre et les 10 000 êtres n’existent, le DAO était déjà là. Donc il est bien la chose la plus haute, la plus noble. A tel point que, même si vous prenez tout l’univers, il n’y a aucune mesure entre le DAO et tout l’univers, le DAO dépasse infiniment tout ce qui est. Mais le DAO est aussi à l’intérieur de chaque être, une forme d’immanence en ce sens, le DAO existe en chaque être. Chaque être possède le DAO de façon identique, la présence du DAO en chaque être est identique, sans différence entre les êtres.

L’âme du Ciel XING LING 性灵

Elle est constituée de l’ensemble des esprits, des âmes des immortels, des ancêtres, dans le monde immatériel que l’on appelle le Ciel. Le monde immatériel gouverne et préside au monde matériel (la terre, les hommes et les 10 000 êtres qui la peuple).
C’est parce que cette âme du Ciel est justement immensément plus grande et plus puissante que les âmes de ce qui est sur la terre du monde matériel, les âmes des hommes et des 10 000 êtres, c’est pour ça que cette âme du Ciel gouverne la nôtre.

Comment agir ?

La nature et WU WEI

La règle générale, absolue dans le Taoïsme, c’est que l’homme ne doit jamais tourner le dos à cette nature propre du DAO qu’il a en lui et que tout doit se conformer à cette nature. Et ça, ce n’est autre que le concept de LAO ZI de WU WEI 无为, traduit par non-agir, sans intention…

Qu’est-ce que le WU WEI, que l’on oppose à l’agir, à l’agir inconsidéré, à l’agir désordonné ? C’est le fait de ne jamais allé à l’encontre de cette nature et du DAO, ne pas se laisser aller à ses propres désirs, à ses propres conceptions, mais au contraire se fier et se conformer toujours, au-delà de nos propres désirs et de nos propres conceptions, à cette nature du DAO.

Au final

Du côté du Ciel, on a montré comment l’homme était fait et quelle était la partie la plus fondamentale en lui et dans les 10 000 êtres. Ça c’est du côté du Ciel (description de ce qui est), et du côté de l’homme, dans le Taoïsme l’idée sera d’agir en se conformant à ça. Donc du côté du Ciel, on décrit ce qui est, en donnant les caractéristiques fondamentales de l’homme, et du coté de l’homme, on décrit comment faire pour que l’homme se conforme à ces caractéristiques fondamentales. Ce qui est du côté du Ciel est le XING, notre nature, et du coté de l’homme c’est comment on va vivre ça, et cette nature s’exprimera correctement si on utilise le WU WEI et le ZI RAN.

Le DAO gouverne les 10 000 êtres, le Ciel gouverne la Terre, le monde immatériel gouverne le monde matériel. La question qui se pose c’est quel est le mode d’action, les caractéristiques de cette façon qu’à le Ciel de gouverner, de présider à la terre ? Trois caractéristiques et on va en aborder aujourd’hui deux !

Comment le Ciel gouverne ?

1 Par le Yin et le Yang

La première façon qu’à le DAO de présider au monde matériel, c’est par le YIN et le YANG. Ils président de tout ce qui relève de la Naissance / Mort, de la Croissance /Décroissance. Donc des cycles qui caractérisent l’homme et les 10000 êtres.
On a le YIN et le YANG dans notre corps, mais le YIN et le YANG sont beaucoup plus grands dans le Ciel, dans le monde immatériel. Plus le yin et le yang sont harmonieux à l’échelle du ciel plus le monde des hommes et des 10000 êtres sera harmonieux. Et inversement. C’est un des leitmotivs du ZHUANG ZI, un thème qu’il aborde souvent, quand le YIN et le YANG du Ciel et de la Terre sont en harmonie, alors le monde humain vit en harmonie et en paix.

D’où viennent les problèmes dans le monde humain ? Chez l’homme il y a trop de dysharmonie entre le yin et le yang. Trop de YIN ou trop de YANG déséquilibre tout.
Ex le cas des enfants : Le bébé est en harmonie, son corps est souple. Mais en grandissant, il a des désirs, des pensées, des concepts qui créent les déséquilibres. Du coup, les maladies augmentent et s’il y a trop de dysharmonie, c’est la mort.

2 Par les WU WING Les 5 éléments

La seconde façon qu’à le DAO, l’immatériel de présider au monde matériel est par les WU XING 五行.  Le bois / Le feu / l’eau / Le métal / La terre/
La Préservation de leur équilibre est fondamentale. Si un élément est trop fort, il en contrarie un autre et ça mène à la catastrophe.

3 Le YIN et le YANG et les WU XING

Ils permettent au monde immatériel de gouverner le monde matériel au travers la naissance et la mort, prospérité, déclin, croissance, décroissance… Et dans les classiques et particulièrement dans le ZHUANG ZI, on a vraiment ce thème qui est mis en avant du rapport entre le monde matériel et le monde immatériel.

Le monde matériel et immatériel est très lié. Le Ciel c’est l’âme, la Terre le corps. Les 10000 êtres ensemble forme le Ciel et la Terre.
La perte d’harmonie Ciel / Terre induit une grande disharmonie chez les 10000 êtres. L’homme est le plus influençant des 10000 êtres.

On parle du Ciel, de la Terre et des 10 000 êtres, mais qu’est-ce que c’est plus précisément ? C’est comme si le Ciel était l’âme, et la Terre son Corps ! Quand on parle des 10 000 êtres, on englobe le Ciel et la Terre. Quand les 10 000 êtres sont ensembles, cela forme le Ciel et la Terre, et quand il y a une séparation de l’ensemble, cela forme les 10 000 êtres. Qu’est-ce qui fait que l’on perd cette harmonie entre le Ciel et la Terre ? Ce sont les 10 000 êtres. Quand il se passe quelque chose de pas harmonieux dans les 10 000 êtres, alors on a cette séparation, cette perte d’harmonie entre le YIN et le YANG.

Quel est parmi les 10 000 êtres celui qui est le plus susceptible de causer cette absence d’harmonie dans le rapport entre le YIN et le YANG ? C’est l’Homme, étant donné que les autres 10 000 êtres, les animaux et autres, de façon naturelle, ne vont pas agir inconsidérément, ils vont suivre leurs penchants naturels, alors que l’homme avec ses pensées, avec ses désirs… peut aller à l’encontre de cette harmonie. C’est à cause de l’homme qu’on a ces dérèglements.

Les dérèglements

Le Covid

Le Covid vient du Ciel pour mettre une halte au dérèglement de l’action des hommes. La science ne résoudra pas les problèmes qui arrivent. Quelque chose est envoyé qui dit à l’humanité que vous avez voulu être les maîtres du monde, vous vous appuyez sur votre science, vous pensez pouvoir être indépendants et bien voilà quelque chose que votre science ne pourra pas résoudre. Depuis la renaissance et le XVII° et XVIII° siècle en Europe et depuis quelque chose qui s’est importés en Chine au début du XX° siècle, on a l’idée selon laquelle l’Homme seul est ce qui compte, et la science doit permettre à l’Homme d’être indépendant. La question du Ciel, de ce qui est supérieur à l’homme a été mise de côté, et a été considérée comme accessoire, voire nuisible.

Le Ciel a été trop mis de côté depuis la Renaissance et 1 siècle en Chine. Le Covid est une grosse blague du Ciel, comme on en ferait à des enfants polissons qui vont trop loin. Il en est de même pour les hommes qui croient avoir tout pouvoir sur la nature. Il y a dérèglement du jeu lorsque les limites sont dépassées.

La guerre

C’est un problème d’humains. Avant, une grande puissance attaquait une petite, c’était sans répercussions sur les autres états. Aujourd’hui, nous sommes tous impactés quand cela arrive. Du coup, aucun des 2 ne peut perdre en Ukraine.

Que faire pour retrouver le calme intérieur ?

1 Prier pour la paix, nous n’avons pas de pouvoir sur ceux qui décident de faire la guerre. Nous sommes inquiets et c’est normal car nous n’avons pas connu la guerre depuis longtemps. Nous devons préserver notre paix intérieure si on n’est pas parmi ceux qui subissent directement la guerre.

2 Reconnaitre la réalité de la guerre, augmenter notre conscience, nous sommes en guerre.

3 Travailler cette phrase de Lao : Celui qui se contente de peu sera toujours content. Celui qui connait ses limites aura toujours assez.
Comment l’appliquer ? En regardant du côté de ceux qui ont moins que nous, qui sont vraiment dans la guerre et en aucun cas du côté des privilégiés.

Comment se rapprocher du Dao ?

Il faut trouver QING JING  Qing Pureté transparence / Jing La tranquillité
Métaphore du verre d’eau contenant de l’argile. Atteindre la pureté par la tranquillité. Poser le verre et attendre que l’argile descende au fond.
C’est atteindre Qing jing (Pureté/Transparence) : un travail à faire sur soi.
Dans la culture du DAO (la forme de vie ascétique de celui qui veut se rapprocher du DAO), ce concept de QING JING 清静 est vraiment la base. Et cette culture du DAO, de travail sur soi, va permettre de se rapprocher du DAO et d’atteindre le même rang que les Dieux et les immortels.

Plus on va vers Qing jing, plus on a une vue large de ce qui se passe. C’est le concept de la montagne, plus on monte plus on voit clair. S’élever induit la tranquillité du Cœur. Lors d’un conflit entre 2 personnes, celui qui est le plus tranquille dira des choses justes et ainsi sera entendu.
Notre travail est de nous débarrasser des inquiétudes, de trouver la paix du cœur.

Les questions

Peut-on définir le monde du Ciel ?

Le monde du Ciel est immatériel. Il y a deux parties dans l’univers, dans tout ce qui existe, une partie matérielle et une partie immatérielle. La partie matérielle c’est ce qui peut être objet de science, que l’on perçoit avec les organes des sens d’un côté, mais aussi les choses matérielles que l’on ne perçoit pas comme les ondes,

Donc on a un concept de Ciel qui fait référence à l’Espace vide au-dessus de nos têtes (l’espace du Ciel), tel qu’on se le représente, et ce qui est dans cet espace (le soleil, la lune, les étoiles…) qui ont toutes une âme, comme on l’a dit… Cela relève du Ciel. Mais c’est le concept le plus simple et le plus basique du Ciel.

Mais si on va plus loin, le concept du Ciel relève de cette âme, cette âme au sens qu’on a vu, qui est la plus grande et la plus puissante qui soit, qui préside aux destiné de l’homme.

Et c’est ça le Ciel, au-delà du concept de ce qui est au-dessus de nos têtes, le véritable Ciel c’est ça.

Le déséquilibre est-il nécessaire à la création (au sens de nouveau) ?

Non, on ne peut pas dire que le déséquilibre soit nécessaire à l’apparition du nouveau. En fait, pour comprendre la façon dont ça marche, il faudrait revenir à la théorie des WU XING. On a une phrase de LAOZI qui l’illustre et qui dit en gros : « Ce qui dépasse, je le rabaisse, ce qui est rabaissé, je l’élève, là où il y en a en trop, j’en enlève, là où il n’y en a pas assez, j’en rajoute… »

C’est une phrase où il n’y a pas de sujet, mais on suppose que c’est le fonctionnement du DAO qui agit de cette façon-là. C’est comme ça que les choses viennent. Par exemple, il ne peut pas y avoir que la vie, parce qu’on serait trop nombreux, il faut que le YIN YANG et les WU XING président aussi à la mort. Donc c’est comme ça qu’il peut y avoir évolution mais en gardant quand même une harmonie, en rabaissant ce qui dépasse, en élevant ce qui est en bas…

Est-ce que la notion de péché fait sens dans le Taoïsme ?

Il y a bien cette notion de péché dans le Taoïsme. J’ai traduit par péché, mais c’est une notion de faute avec une faute morale, avec une idée de punition derrière, donc je pense qu’on peut effectivement traduire par péché.

Il y a donc bien une notion de péché, de rétribution des actes dans le Taoïsme, mais pour mieux comprendre, pour prendre un petit peu de recul, il faut aller dans la période où l’humanité n’avait pas encore la notion de bien et de mal, période où on était si simple qu’on n’avait pas encore ces notions de bien ou de mal agir.

A ce moment-là, on n’avait pas encore les concepts de bien et de mal, en cette période primitive où tout le monde vivait en harmonie. Mais au bout d’un moment certains êtres se sont mis à faire mal, à faire le mal, à suivre leurs désirs égoïstes… Alors puisqu’ils faisaient le mal, d’autres ont voulu rattraper les fautes de ceux qui commençaient à agir ainsi, et ont donc voulu agir bien. C’est comme ça que les notions de bien et de mal sont apparues alors qu’il n’y en avant pas besoin avant, quand personne ne faisait le mal.

Donc on a cette notion de péché qui est apparu, qui n’est pas comparable à une faute ou une infraction légale, vu que là il s’agit du Ciel, le Ciel qui est en jeu qui va pouvoir punir ces péchés et à l’inverse, rétribuer les actes bons, les actes de vertus qui ont été posés.

Le Ciel tient quelque part des registres, c’est à dire qu’il note les actions bonnes et mauvaises qui sont posées par l’homme, et quand les actions mauvaises dépassent un certain nombre, il y a une accumulation trop grande d’actions mauvaises, à ce moment-là il y aura punition, et à l’inverse il y aura récompenses quand on aura accumulé assez d’actions bonnes. C’est ce qu’on appelle le YIN GUO 因果, la théorie des actes et de leurs conséquences. Autrement dit, on fait certains actes qui seront des causes, causes de la façon dont le Ciel va nous récompenser ou nous punir selon la nature bonne ou mauvaise de nos actes, selon la théorie de la rétribution, littéralement, des Causes et des Conséquences.

Toutes les religions, malgré leur différence réelle en matière de langues ou de représentations du monde, de pratiques… sont toutes dans cet aspect de favoriser le bien, d’encourager les hommes à faire le bien, avec une récompense, et inversement d’éloigner l’homme du mal.

C’est pour ça que du point de vue Taoïste, on n’a pas de raison de mépriser les autres religions. Tous les grands fondateurs des grandes religions sont évidemment des saints et on n’a aucune raison de rejeter ces religions qui sont extrêmement utiles et bénéfiques à l’humanité. C’est pour ça que les religions ont un rôle particulièrement important dans les civilisations humaines en général, justement par ce qu’elles poussent l’homme à faire le bien et à éviter le mal, ainsi qu’à éviter les péchés.

Conférence Maître Meng 18/7/2022