Trouvez votre Ikigaï avant le printemps 2ème semaine

Voici donc la suite du travail de recherche de votre Ikigaï, votre raison de vous lever chaque matin.
Pour celles et ceux qui souhaitent commencer maintenant :  La 1ère semaine

Trouvez votre IkigaïEn résumé, l’ikigaï demande un travail sur soi et en particulier de répondre à 4 questions de base :

  • Qu’est-ce que j’aime ?
  • Quels sont mes talents ?
  • De quoi le monde a besoin ?
  • Qu’est-ce qui peut me rapporter de l’argent ?

Il faut ensuite trouver tout ce qui coïncide entre les 4.

Pas si facile, du coup, reprenons le travail de fond commencé la semaine dernière.

Jour 8 Quelles sont vos qualités ? Dans quoi êtes-vous bon ?

Quelles qualités pensez-vous avoir et à quoi vous servent-elles ? Qu’est-ce que les gens disent de vous maintenant que vous êtes adulte ?
En devenir vraiment conscient en osant les poser sur papier vous aidera à trouver votre ikigaï.
Si votre travail correspond à vos qualités, vous êtes sur le bon chemin, il vous permet de vous exprimer dans ce que vous êtes profondément. Il donne un sens à votre vie.

Prenez votre cahier et votre stylo : Notez les qualités que vous vous attribuez et celles que les autres vous donnent. Choisissez-en 3 qui sont très importantes pour vous, celles dont vous ne voudriez pas vous débarrasser, même si on vous paye très cher.

Jour 9 : Qu’est-ce qui vous rend joyeux ?

Qu’est-ce que vous aimez faire ? Qu’est-ce qui vous donne des ailes quand vous vous y mettez ? Dans quelles activités ? Avec quelles personnes ? Dans quel environnement ? Pourquoi ?

Prenez votre cahier et votre stylo : Chaque soir, notez 3 choses qui vous ont réjoui dans la journée. Remerciez, ça ne mange pas de pain. Après quelques temps, vous serez au clair sur ce qui vous met en joie. En plus vous dormirez bien…

Jour 10 : Demandez-vous comment vous pourriez gagner de l’argent

Il faut manger, se loger… voilà. Donc le sujet est à aborder.

Prenez votre cahier et votre stylo : Quels services pourriez-vous rendre dans le domaine qui vous passionne tout en le facturant ? A qui ? A l’inverse, quel métier pourriez-vous faire qui vous mettrait en sécurité pour pouvoir exercer votre métier de cœur sans inquiétude ? Invitez des copines, elles vont avoir plein d’idées pour vous !

Jour 11 : Plongez dans le vide pour vous « introspecter »

Donc ce moment-là, pas de portable, pas de réseaux sociaux, personne… Le vide sidéral, dans le silence total.
Je vous vois déjà avec cette peur de l’ennui… Prenez ce risque… Vous allez être surpris.
Trouver son ikigaï demande de l’introspection, faites-en sorte d’être présent 30mn minimum, pour voir ce qu’il se passe au fond de vous.

Prenez votre cahier et votre stylo : Lors de votre déconnexion de tout, que s’est-il passé ? Quelles ont été vos pensées ? Vos idées ? Vos envies ? Vos réflexions ? Que vous a dit votre « petite voix » ? Recommencez un autre jour si vous n’avez rien entendu.

Jour 12 : Que donnez-vous ? Que vendez-vous ?

La semaine dernière, j’ai eu une donation sur le blog (merci Linda !), cela m’a fait plaisir parce que c’est une reconnaissance du travail accompli, j’avoue que même si ce blog ne me rapporte pas grand chose depuis toutes ces années, ce n’est pas bien grave car il est mon lieu d’expression totalement libre, je m’arrête quand je veux, je reprends quand je veux, j’y fais ce que je veux, c’est moi la chef ! Ça n’a pas de prix ça non ?
A l’inverse, les consultations sont payantes, les stages aussi, et mon travail à l’hôpital aussi. Parce que là, les notions de résultats, de service, d’obligations, d’horaires, de responsabilités sont plus importantes. Je vends ou je donne ma force de travail, c’est mon choix.

Prenez votre cahier et votre stylo : Que vendez-vous ? Que donnez-vous ? Quelle est la distinction entre les 2 pour vous ?

Jour 13 : Qui êtes-vous ? L’assumez-vous complètement ?

Nous sommes tous plus ou moins dans les apparences, c’est une de nos fonctions « survie », on prend moins de risque lorsque l’on plaît. Mais peut-être serait-il temps de changer : vous êtes unique, ne cherchez pas à ressembler à qui que ce soit, n’arrondissez pas les angles, vous avez de la valeur tel que vous êtes.

Prenez votre cahier et votre stylo : Qu’avez-vous de particulier ? En quoi êtes-vous différent ? Dans quelles situations n’êtes-vous plus vous-même pour plaire ? Quand vous obligez-vous à rentrer dans le rang ?

Jour 14 : Ecoutez la vie vous parler de votre Ikigaï

Dans les moments de silence absolu et de grande présence, une petite voix se fait entendre au fond de vous. De même, la vie envoie des signes constamment. Peut-être est-ce de l’imagination mais je m’en moque, perso, j’écoute et je me plie aux désirs de cette intuition qui me guide.

Quand je prends une voie et qu’il ne m’arrive que des mauvaises expériences, je rebrousse chemin, ou j’en change parce qu’il me semble alors que l’on m’envoie des messages m’indiquant que ce n’est pas la bonne direction. Je sais que, à l’inverse, quand je suis sur le bon chemin, tout roule tout seul, sans aucun problème.
Prenez au sérieux ces signes, ils vous guident vers votre Ikigaï. Plus vous les croirez et plus il y en aura et plus vous atteindrez vite votre but. Cela peut être une conversation entendue, un film, un livre, un article, un rêve, tout est là pour vous guider, soyez vigilant.

Prenez votre cahier et votre stylo : Avez-vous déjà entendu votre petite voix intérieure ? Que vous a-t-elle dit ? Dans quelle situation ? Cela vous a-t-il sauvé ? Avez-vous changé de direction ? Notez toutes ces situations et ces messages reçus.

 

Comment trouver son Ikigaï :

Ici la 1ère semaine

Ici la 2ème semaine

Ici la 3ème et dernière semaine

 

Bon travail à tous !

Marie Bertolotti psycho-énergéticienne
Par vidéoconférence ou sur Thionville (57),
si vous êtes prêt à mieux vous connaître et à avancer autrement,
si vous désirez améliorer vos relations, mieux gérer les passages difficiles,
contactez-moi !

Tiré de Trouver son Ikigaï de Christie VANBREMEERSCH 

J'accepte de recevoir des clés chaque WE. Je pourrais me désabonner à tout instant et avoir accès à mes données en bas de chaque newsletter. Mon adresse mail ne sera jamais cédée ou revendue. Si j'ai une question : contact@desirdetre.com

 

Votre avis est le bienvenu