Pourquoi mon Dieu ?

Samuel est vieux, fatigué, râleur comme toujours, amer comme jamais. Il a décidé, ce jour-là, de demander des comptes à Dieu. « Après tout, se dit-il, j’ai le droit de savoir ce que je Lui ai fait pour qu’Il m’ait imposé l’absurdité de vivre. »

Et s’adressant au Tout-Puissant :- Pourquoi ne me parles-Tu pas ? Au ghetto, quand j’étais enfant, les autres se moquaient de moi, j’étais malingre, timoré, et je Te demandais pourquoi, ce qui justifiait, Seigneur, que Tu me laisses errer tout seul dans la cour de récréation. Rien, jamais. Aucune réponse.

Plus tard, j’ai épousé Sarah. Je T’ai demandé: « Ai-je tort ? Sera-t-elle une bonne épouse ? » Et Toi, là-haut, toujours muet. J’ai eu des soucis, Tu le sais, le monde des affaires est dur, et les études des enfants m’ont coûté les yeux de la tête. J’ai eu des maîtresses, j’avoue. Mais je me suis senti coupable, signe évident, à mon avis, que je n’avais pas mauvais fond.

Combien de fois T’ai-je prié de me montrer le bon chemin ? As-Tu une fois répondu, tendu l’index à droite, à gauche ? Rien, pas la moindre remontrance, pas le moindre pardon non plus. Je suis maintenant retraité. J’ai tout mon temps. Alors, dis-moi. Je ne veux pas mourir ainsi sans jamais T’avoir entendu. Pourquoi ce silence, Seigneur ? Réponds-moi, je T’en prie. J’écoute.

L’énorme voix qui dans sa tête résonna comme un craquement de tonnerre apocalyptique le laissa la bouche béante et les yeux comme des oeufs durs.
– « Parce que, Samuel, tu m’agaces, tu me saoules, tu m’exaspères! Tu ne peux pas te taire un peu ? »

Henri Gougaud

desirdetre.com

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu