L’esprit influence le corps

Derrière tout problème de santé, il y a une histoire de vie, en conséquence, il faudrait appréhender chaque personne malade dans sa globalité, nous avons tous une histoire et elle a de l’importance au quotidien.
Notre société sépare le corps et l’esprit, votre médecin va vous envoyer vers un cardiologue pour un problème cardiaque mais personne ne va vous demander si vous venez de vivre une rupture difficile. Quelqu’un a-t-il mesuré l’impact de cette rupture sur votre vie ? Sur votre cœur ?
Lorsque l’un de mes proches tombe malade, je me demande toujours ce qu’il lui est arrivé dans les semaines précédentes (Idem pour moi). Si je pose la question, je me rends compte qu’il y a souvent eu une perturbation émotionnelle ou un traumatisme. Pour les maladies graves, la recherche d’évènements non digérés ou non acceptés peut se faire sur une bonne année voire plus.
La maladie peut-être l’incarnation d’une situation non acceptée, mal vécue, on sait aujourd’hui qu’un stress important fait chuter le système immunitaire. La médecine chinoise nous enseigne que le foie est le réceptacle de la colère, les reins de la peur. Si vous avez, des problèmes rénaux, il pourrait être important de se demander de quoi vous avez peur et le travailler.

L’énergie influence le corps

Notre corps parait restreint à ce que nous voyons de lui mais nous sommes constitués d’énergie invisible, nous vibrons, et nos vibrations nous connectent aux autres. Quand vous pensez : «Celui-là, je ne le sens pas», c’est ce processus qui est en jeu.
Notre corps physique est limité et séparé des autres corps, mais grâce à l’état énergétique et vibratoire de chacun, nous sommes tous reliés aux autres par des ondes. La dimension vibratoire du corps lui permet d’émettre et recevoir des informations, la vie est vibration.
Vous êtes dans une soirée ennuyante et pénible, vous rentrez vidé, vous avez perdu votre énergie. Vous avez déjà connu ce genre de sensation n’est-ce pas ?

Comment se défaire de ces interférences psychologiques et énergétiques ?

  • Déjà en prendre conscience en étant présent à vos ressentis.
  • Ensuite il existe de nombreuses techniques qui aident à en être moins impacté (l’EFT, L’EMDR, la Logo-synthèse, les thérapies transgénérationnelles…).
  • Il est important aussi de remettre du sacré et de la magie dans tout ce que vous vivez. Nous participons au grand TOUT de la nature où rien n’est le fait du hasard, nous sommes responsables de tout et de tout ce qui vient à nous. Pour autant, avant de foncer dans la spiritualité tête baissée, connectez-vous correctement à la terre par la présence, la conscience de l’instant présent, par des exercices d’ancrage
  • Travaillez votre optimisme, en veillant à vivre dans la joie, l’amour, la bienveillance. Si vous avez des émotions de colère, vous allez avoir des pensées de colère et vous allez vivre une vie de colère. Une émotion, c’est de l’énergie qui se transmet, vous êtes responsable de votre vie et celles des autres, vous participez au grand TOUT.
  • Forcez-vous à sourire, cela libèrera des endorphines même si vous vous obligez à le faire. Sourire et être dans la joie déterminera votre vie et donc vos maladies.
  • Enfin, si vous allez bien, vous allez « relationner » plus facilement avec les autres, votre vie en sera plus riche et variée.

Les peuples premiers considèrent qu’ils doivent gérer correctement leurs émotions pour que le monde aille bien. Pour eux, le plus important est l’équilibre

  • de soi avec l’univers invisible
  • de soi avec la nature
  • de soi avec les autres
  • de soi avec soi-même.

Ce sont les 4 piliers de l’équilibre de la société.

A lire « Plumes de chamans » Philippe Bobola

Souriez c’est important, Marie
desirdetre.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.