Les différentes formes d’amour

Lorsque nous commençons une nouvelle relation amoureuse, nous sommes dans un état de grâce absolue, nos cœurs vibrent à l’unisson et nous vivons sur un nuage de bonheur. Ces premiers instants sont magiques. Mais rapidement, nous imaginons comment l’autre doit « être » et se comporter pour répondre à nos attentes du couple. A ce moment là, la déception peut être grande.

Nous nous donnons pleinement dans ce nouvel amour avec sincérité mais pas toujours sans contreparties. Nous pensons être généreux, investi pleinement, mais sommes-nous conscients de ce que nous demandons à l’autre ? Et n’a t-il pas lui-même autant d’attentes envers nous ? Etes-vous certain que ce débordement de sentiments pour l’autre est dénué d’intérêts personnels ? N’est-il pas le début et la cause de vos prochains conflits ?

Nous nous rendons indispensables pour renforcer notre sentiment de sécurité, pour justifier notre place et lier notre destin à l’autre. Dans le couple, nous souhaiterions trouver le sentiment d’exister, la reconnaissance, la confiance, la protection et la fidélité pour rassurer nos peurs les plus profondes. Y a t-il encore une place pour l’amour ?

Trop souvent, nous attendons de notre compagnon ou compagne ce que nous sommes incapables de nous donner. Tous ces écueils sont souvent le prétexte pour rejeter l’autre et passer à la personne suivante en espérant qu’ELLE saura combler nos manques.

Comment sortir de cette impasse ?

  • Ne plus être dans la relation-fusion,  en prenant son autonomie affective d’adulte responsable..
  • Chercher en soi quels sont les attentes, les vides et les guérir.
  • Trouver un équilibre personnel pour accueillir l’autre avec sérénité.
  • Fuir la dépendance affective pour aller vers une liberté d’aimer sans attentes et sans conditions.

 

Il existe 4 formes d’amour

Et nous passons tous, un jour par ces étapes dans notre façon d’aimer  :

L’amour égoïste

Je ne pense qu’à moi, l’autre est à mon service, il doit me servir, c’est un faire-valoir. J’ai des exigences pour qu’il me convienne (poids, travail, argent…).

Dans ce couple, l’un dirige, l’autre obéit. Il n’y a pas de discussion, de communication et pas d’égalité. S’il y a discussion, il y a conflit. Celui qui décide a de la valeur, pas l’autre.

C’est l’amour du début de la vie. Je ne pense qu’à moi.

L’amour fusionnel

Les 2 font 1, nous y perdons notre identité. Nous avons trop peur que l’autre ne nous aime pas et sommes prêts à tous les sacrifices. Nous ne voulons pas affirmer ce que l’on est par peur de déplaire à l’autre.

A un moment l’un prend le dessus sur l’autre et le couple bascule dans l’amour égoïste.

L’amour respectueux

Les 2 font 2. On aime sans se sacrifier, chacun a sa place, dans le respect. Chacun continue sa route, à faire ce qu’il aime, tel qu’il est dans la relation. C’est un idéal de couple non romantique car les 2 sont indépendants.

Cette forme de couple arrive après une évolution intérieure. Avec l’expérience, je sais que l’amour égoïste et fusionnel ne fonctionne pas et donc je change de comportement dans ma façon d’aimer.

L’amour universel

C’est quand j’aime celui qui est détestable que je suis dans l’amour universel. Dans cet amour, j’aime tout le monde, je n’ai plus besoin du couple. J’ai juste quitté l’amour sélectif qui venait nourrir mon égo. Si mon égo diminue, je n’ai plus « besoin » de l’autre, il n’y a alors plus d’attentes.

C’est un grand changement pour mon égo et pour mon entourage. L’idéal est de s’aimer beaucoup pour faire face à tout ce qui se présentera, se cocooner, se dorloter. La tolérance envers soi entrainera la tolérance envers les autres. Dorénavant j’aimerai différemment, j’irai vers une plus grande qualité de présence avec l’autre.

La question sera alors de savoir ce que je vais faire de cet amour inconditionnel. Plus on aime, plus on a de responsabilités. Un travail de discernement est nécessaire. Dans l’alignement et le centrage, j’aimerai quoiqu’il arrive, qui que ce soit. La prudence sera par contre de mise pour éviter les quiproquos et malentendus.

Quand on est sensible à l’amour universel, on sait qu’on peut le provoquer, l’amener facilement. Mon état intérieur et mon centrage peuvent faire apparaître l’amour universel à volonté pour aimer mieux. N’est-ce pas le but ultime ?

Michel et Marie Bertolotti

Tiré de l’enseignement donné au Cercle Taoïste Lyon

desirdetre.com

J'accepte de recevoir des clés chaque WE. Je pourrai me désabonner à tout instant et avoir accès à mes données en bas de chaque newsletter. Mon adresse mail ne sera jamais cédée ou revendue. Si j'ai une question : contact@desirdetre.com

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 Responses to “Les différentes formes d’amour”
  1. j’aime tout ces definitions de formes de l’amour

  2. Merci beaucoup pour toutes ces belles et fortes pages qui enseignent la réflexion, la prise de recul au milieu de la peine à vivre certaines épreuves , dans lesquelles nous sommes. Cette idée de centrage, de retour sur soi devient quelquefois intolérable, sans doute quand nous souffrons trop….Vos contes et vos articles aident à se réconcilier avec soi, ou du moins tenter de le faire…Mais quand on a besoin d’une aide plus grande, que doit on faire?

Votre avis est le bienvenu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.