Le médecin qui n’en pouvait plus

Un étudiant en médecine se promène avec son professeur sur la berge d’un fleuve. Soudain, ils aperçoivent un homme en train de se noyer. L’étudiant plonge dans le fleuve, ramène l’homme sur la rive, pratique sur lui une réanimation cardio-pulmonaire et lui sauve la vie.
Naturellement, il espère être félicité par son professeur. C’est alors que, de façon inexplicable, ils voient une autre personne qui se noie, et l’étudiant procède de la même manière que précédemment.

Bientôt le fleuve est rempli de personnes qui se noient et l’étudiant, à bout de souffle, est dépassé par les évènements.
« Je sais qu’en tant que médecin, je dois aider les gens, mais là, je n’en peux plus » lance-t-il à son professeur.
Celui-ci lui répond : « Mais alors pourquoi n’allez-vous pas plutôt arrêter celui qui pousse tous ces malheureux depuis le pont ? »

Santé : Quelle est la 3ème voie ?

Paradoxalement, alors même que la médecine progresse, nous nous trouvons de plus en plus incapables d’en faire bénéficier ceux qui en ont vraiment besoin.

Traditionnellement, 2 conceptions s’opposent :

1ère voie : Tout le monde a droit aux meilleurs soins et la société doit en assurer le coût. Cette conception mène à des dépenses ruineuses, ingérables.

2ème voie : Les soins de santé sont des services comme les autres, chacun doit obtenir ce pour quoi il peut payer et l’on suppose que le libre-marché permettra la satisfaction de tous. Les plus pauvres, les plus vulnérables pâtissent de cette philosophie.

Imaginons que les 2 camps, au lieu de continuer à s’opposer recherchent une 3ème voie. Qu’ils y mettent autant d’énergie surtout.

3 ème voie : La véritable tâche n’est pas de soigner le mal mais de le prévenir.

Les maladies cardio-vasculaires, le diabète, et les cancers qui coûtent très chers en vies humaines et en ressources financières pourraient être évités si nous changions notre façon de vivre. Il suffit d’un régime alimentaire équilibré et d’un exercice physique modéré pour prévenir la plupart des maladies liées à notre mode de vie.
Prenons cette responsabilité plus au sérieux.
Et demandons à nos gouvernants de mettre leur énergie sur la carte « Prévention ».

Référence :  « La 3ème voie » de Stephen Covey

desirdetre.com

One Response
Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu