Le malentendu

Rz_122a « La parole est moitié à celui qui parle, moitié à celui qui écoute »
Montaigne

Les spécialistes de la communication ont coutume de traduire le drame de l’incommunicabilité de la sorte :

«   Entre ce que je pense,
ce que je veux dire,
ce que je crois dire,
ce que je dis,
ce que vous voulez entendre,
ce que vous entendez,
ce que vous croyez comprendre,
ce que vous voulez comprendre
et ce que vous comprenez,
il y a au moins neuf possibilités de ne pas s’entendre  »

Il ne s’agit pas simplement d’énoncer un propos, mais de faire en sorte que ce propos soit entendu et compris. Ce qui suppose disponibilité, écoute, attention et communication en conscience.

Extrait de "La pensée revigorante" de François Chagnon

Laisser un commentaire