Le clown crétin

Je suis un clown. Oui oui, un clown crétin, qui fait rire les uns et fait peur à certains !
Tu te gausses… serais-tu à peine méprisant ?! Observe toi un peu, mon spectateur : tu ris, tu es surpris aussi, choqué de temps en temps, émerveillé souvent, et parfois même ému, effrayé par ma liberté de ton.

Et oui, j’ai choisi de m’offrir cette liberté d’être un héros et un zéro, d’être doux et incisif, poétique et sarcastique, blanc et Auguste, plume et plomb… ça dépend des jours, ça dépend de tes réactions, ça dépend de mes compagnons clowns.

J’opte pour la liberté d’exprimer ce qui vient du fond de moi : mon secret est dans ce petit morceau de cuir rouge comme un cœur qui recouvre mon nez. Il est ce dernier rempart qui me permet de tomber tous les autres masques. Ce petit bout de cuir est comme une clef qui me laisse ouvrir une porte…. et alors là…

  • Je te moque, je t’exagère
  • Je te pique, je te mords
  • Je te dérange, te déstabilise
  • Je te dédramatise, te dramatise, t’autodérise
  • Je te déride et te laisse rire au coin des rides
  • Je te rassure puis te fissure, te pousse et t’absurde
  • Je me dévoile et t’émerge !

Je, mon clown cet abruti, fais tomber les limites qui te ficellent : tu peux te permettre le ridicule, l’autodérision, et, comme c’est bon, tordant, délassant, soulageant, ravissant !

Je te montre mes/tes forces et faiblesses, mes/tes peurs profondes, mon/ton amour pour toi/moi. Je te dévoile mes failles, mon absurdité, ma naïveté en laissant parler mon enfant intérieur, en bâillonnant le juge… car je me fiche de son regard, j’existe par le regard de ton propre enfant intérieur.

Alors vas-y, laisse émerger le sourire, le rire, le plaisir, l’étonnement. Ris, réagis, respire, et surtout libère-toi, parce que c’est toujours « drôle, génial et pas grave » : ce n’est qu’un clown qui s’amuse/ t’amuse !

Natafée

desirdetre.com

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu