Le besoin de retrait du monde

Régulièrement, quand « tout » devient « trop »,  je ressens un irrépressible besoin de retrait, voire de fuite. C’est plus fort que moi, j’ai cette impression que ma survie mentale et même physique en dépend. J’ai absolument besoin de ne plus participer à rien…

Nous devons, par moment, nous échapper de notre quotidien, de nos habitudes, de nos activités pour retrouver notre liberté. Quand cet instinct s’impose, qu’on a ce sentiment d’urgence, il faut absolument l’écouter.

Si votre instinct de fuite est trop fort, cela provoquera un trop grand repli sur soi, de la méfiance, de la paranoïa, de la solitude. Il pourra être nécessaire de se remettre à prendre des risques, à retourner progressivement vers les autres.

S’il est trop faible, vous pouvez vous mettre en danger, vous faire « bouffer » par le monde, la société, les proches, les activités. Il pourra alors être important de développer l’intériorisation pour réapprendre à mieux s’entendre.

L’instinct de retraite est un protocole de survie qui permet de prendre du recul. A un moment donné, il s’exprime, il donne une impulsion pour changer ce qui ne convient plus en s’éloignant.

  • Fuir la vie avec quelqu’un
  • Fuir des relations toxiques
  • Fuir un trop-plein d’activités
  • Fuir sa pensée
  • Fuir un environnement toxique

Nous avons besoin de relations humaines mais pas trop et pas tout le temps. Nous pouvons entrer en contact avec les autres mais aussi avec la nature, qui est tout aussi nourrissante. Les lieux de retraite sont toujours magnifiques, on peut y développer d’autres possibilités de communication et s’y ressourcer.

L’isolement est une méthode de détoxication, c’est une stratégie de vie où on organise des pauses comme celles des vacances mais aussi comme celle des retraites où l’on se sépare un temps de nos proches.

Depuis quelques temps, mon instinct me commande de me retirer du monde, de me recentrer, de pratiquer des activités différentes. Je vais l’écouter, parce qu’il a toujours raison, il sait ce qui est bon pour moi.

Ainsi le blog « désir d’être » va se faire oublier pour un moment, cher(e)s ami(e)s, et je vous retrouverai pour de nouvelles clés dès que je sentirai la flamme se rallumer dans mon coeur.

Je vous souhaite un bel été. Prenez soin de vous.

A très bientôt, Marie

 

 

EnregistrerEnregistrer

8 Responses
  1. Quelle sagesse ! Bonne retraite, plein de bonnes pensées, merci pour tout 🙂 et à bientôt j’espère.

  2. Marie Ange Barrucand Répondre

    Merci Marie pour toutes vos pensées pour nous. A notre tour de vous souhaiter le meilleur ! Le « désir d’être » vous appelle… Soyez donc! Prenez soin de vous, je ne doute pas que votre choix soit juste! Au plaisir ! Marie Ange

  3. Merci Marie, je vous souhaite de belles rencontres avec vous-même et la nature qui vous entoure. Françoise

  4. Merci Marie pour tout ce travail que vous mettez a notre disposition et qui nous permet de nous faire avancer…Profitez bien de votre été,de votre retraite pour vous ressourcer,prenez le temps qu il vous faut..
    A bientôt et toujours avec grand plaisir.
    Roselyne

  5. Merci Marie pour tout ce que vous nous avez donné….Bel été, prenez du du temps pour vous….

  6. Merci Marie….ce site que je découvre viens de me faire prendre conscience ce que je savais déjà de part mon éducation et de ma vie autant professionnelles que sentimentale… c a dire totalement décousus pour ne pas dire très compliques parfois
    j avoue que votre expose sur le taoïsme est pour moi une revelation totale
    dans la mesure ou sans connaitre ses préceptes de mieux vivre je les ai applique sans le savoir
    dans le quotidien a ma propre personne sans vouloir changes ni les gens ni les choses bien ou mal qui m entourent …. je n étais en fait toujours que dans la compréhension et la compassion de mes contemporains et parfois dans le détachement bien évidemment
    je suis convaincu que ce non agir…. et pas lâcheté tout au long de ma triste existence
    m a certainement sauves de nombreux conflits autant internes qu externes
    bien a vous
    Paul Brousse

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu