La vérité

Un jour, le roi de Djamboûli appela son premier ministre.
– Il me vient une idée, dit-il. Ramène-moi tous les aveugles que tu trouveras par chez nous.

Ainsi fut fait. Bientôt, dans la cour du palais, furent amenés dix aveugles.
– Qu’on leur présente un éléphant, dit le roi. J’aimerais savoir comment chacun d’eux le perçoit.
On poussa le premier devant la grosse bête. Il palpa posément la trompe.
– Un éléphant, dit-il, est tout à fait semblable à une énorme corde.
Le deuxième palpa la queue.
– Mon frère, dit-il, fait erreur. L’éléphant est comme un balai.
Le troisième palpa l’oreille.
– Non, dit-il. Comme un éventail.
Le quatrième palpa les flancs.
– A mon avis, dit-il, l’éléphant est un mur.

Et comme chacun défendait furieusement son point de vue :
– Cela me suffit, dit le roi. Merci de m’avoir réjoui. Chacun cherche la vérité, en touche une part minuscule et croit l’avoir toute perçue. Nous faisons tous ainsi, mes hommes.

Henri Gougaud, L’Almanach

desirdetre.com

 

 

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu