L’esprit de compassion

L’esprit de compassion selon Marc de Smedt

Le bouddha disait qu’il fallait développer « l’esprit de compassion » non seulement envers nos semblables mais aussi envers tout ce qui est animé ou inanimé, plantes, animaux, minéraux, bref l’univers entier. En cela il était le premier écologiste.

Pourtant à chaque fois que ce terme est utilisé, on voit les visages se renfrogner d’après Matthieu Ricard. Le mot fraternité conviendrait-il mieux ? Nous devrions redonner au mot « compassion » sa vraie force qui s’enracine dans la passion.

La compassion est le contraire de la compétition, cela ne convient guère à l’esprit de notre temps. On nous souhaite à tous d’entendre le message du Bouddha ou celui biblique, d’aimer son prochain comme soi-même. Ce ne sont pas des mots pieux et idéalistes mais une attitude de l’être qui peut contribuer à éviter la dégradation dangereuse des rapports humains.

Il est urgent de retrouver les vertus de la compassion, bien illustrées par ce quatrain de l’ermite tibétain Shabkar :
« Qui a la compassion est bienveillant, même en colère,
qui est sans compassion peut tuer, même avec un sourire. »

(Tiré d’un article de Marc de Smedt Clé Février Mars 2012)

L’esprit de compassion selon Eckardt Tolle

La compassion est la conscience que vous avez un lien profond qui vous unit à toutes les créatures.

La prochaine fois que vous affirmerez ne rien avoir en commun avec telle ou telle personne, rappelez-vous que vous avez au contraire beaucoup en commun avec elle : Dans deux ans ou soixante dix ans, peu importe, vous serez tous les 2 des cadavres en décomposition, puis simplement un amas de poussière et à la fin, plus rien du tout.

Cette prise de conscience vous fait humblement redescendre sur terre et ne laisse pas grand place à l’orgueil.

(« Mettre en pratique le pouvoir du moment présent » Eckhart Tolle)

desirdetre.com

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu