Je n’aime plus ma femme

Conversation entre S. Covey et un Consultant lors d’un séminaire :

« – Je pense que ma femme et moi ne nous aimons plus. Qu’est-ce que je peux faire ?
– Aimez-la
– Mais comme je vous l’ai dit, nous n’éprouvons plus de sentiments l’un pour l’autre.
– Aimez-la

– Vous ne comprenez pas. Il n’y a plus aucun amour entre nous, nos sentiments ont disparu.
– Et bien aimez-la. S’il n’y a plus de sentiments entre vous, c’est une bonne raison pour l’aimer.
– Mais comment peut-on aimer quelqu’un que l’on n’aime plus ?
– Aimer est un verbe. L’amour, le sentiment d’amour, est le fruit de ce verbe. Rendez-lui service, sacrifiez-vous pour elle, appuyez-la, soutenez-la, appréciez-la. Est-ce que vous avez vraiment envie de faire tout cela ? »

Dans la grande littérature des sociétés civilisées, aimer est un verbe. Certains, les réactifs, en ont fait un sentiment. Mais si nos sentiments commandent nos actions, c’est parce que nous avons abdiqué devant eux, en leur permettant ainsi de prendre le dessus sur nos responsabilités.
Pour d’autres, les proactifs, « aimer » reste un verbe, une action, un sacrifice que l’on fait, un don de soi, comme une mère qui donne naissance à un enfant.

L’amour est une valeur actualisée par des actes.

Tiré de S. Covey les 7 habitudes

desirdetre.com

3 Responses
Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu