Alicament : Les épinards

Que dit la médecine chinoise ?

Bo Cai a pour principales actions de :
– « Nourrir le sang ». En effet la feuille d’épinard est hémostatique et elle permet aussi d’éliminer le « mauvais sang ». C’est d’ailleurs pour une de ces raisons que l’on ne doit pas en consommer de trop, sous peine de réveiller une acné ou de se créer des furoncles. Le Du, le poison contenu dans le sang, au lieu de sortir par les selles et les urines risque de sortir par la peau.
« D’humecter la sécheresse ». Elle a alors une action laxative douce, car elle lubrifie le gros intestin.
-On dit que Bo Cai « rend les voies du sang perméables », donc dissipe les stagnations.
-Elle favorise les cinq organes.
-Elle canalise la chaleur de l’estomac.
-Elle libère et neutralise les toxiques de l’alcool.
-On dit aussi qu’elle « ouvre le diaphragme », Xiong Ke. Elle a donc potentiellement une action bénéfique sur la respiration.
-De par son action sur le Foie, elle chasse la chaleur du sang, clarifie la vue puisque les yeux sont à mettre en relation avec le Foie en MTC.
-Elle a une action aussi très importante de régénération des liquides organiques,
les Jing I.

Ce que dit la pharmacopée chinoise :

Les personnes âgées devraient en consommer régulièrement, car elles présentent souvent un problème de sécheresse du gros intestin qui favorise une constipation chronique. Cette sécheresse du Gros Intestin se retrouve aussi chez les personnes fatiguées, affaiblies, ou en convalescence.
Les épinards sont très intéressants dans les régimes de diabétiques. Quand l’origine du diabète se trouve au Poumon ou au Foyer Moyen (Rate-Estomac), une soif excessive, avec lèvres sèches peut alors s’installer. Par son action humidifiante et régénérative des liquides organiques, Bo Cai est très utile.
Le diabète peut toucher les trois foyers. Lorsque l’origine se situe surtout au niveau du foyer supérieur (Poumons), c’est la soif qui prédomine. Lorsque c’est le foyer moyen, c’est l’envie de manger en excès et quand c’est le foyer inférieur, il y a prédominance de problèmes urinaires.
Une des premières causes invoquées en MTC est la perturbation des émotions et des sentiments. Ensuite viennent le surmenage, les déséquilibres alimentaires (abus de matières grasses et de sucre). Tous ces facteurs génèrent une sécheresse des viscères et des organes, ce que l’on appelle un « vide de Yin » qui laissera s’échapper le feu.
L’épinard est très intéressant en cas de saignements internes au niveau du système digestif de par son action hémostatique. De même en cas d’hémorroïdes, de fissures ou de fistules anales, surtout si conjointement, il y a de la constipation.
Par son action sur les liquides organiques et le Poumon (rappelons-nous que la peau appartient au Poumon en MTC), l’épinard va donner une « belle peau », surtout si celle-ci est sèche et flasque.
Sa richesse en fibre en fait un véritable « balai » de l’estomac et des intestins.

Une recette de grand-mère parmi d’autres, contre les pellicules, dues entre autres à un excès de Tan et une raréfaction des liquides organiques :
« Faire cuire une livre d’épinards frais dans de l’eau en ébullition. Filtrer l’eau et mettre les feuilles sur la tête (en ne le montrant à personne…). Frictionner le cuir chevelu pendant 4-5’. Rincer avec un shampooing doux. Recommencer 3 fois sur 3 semaines… ».

Que disent les recherches modernes ?

Les épinards sont riches en nitrates. Sous l’action de la mastication et grâce aux bactéries contenues dans la bouche, ils se transforment en nitrites qui sont impliqués dans la vasodilatation et la fluidification du sang.
Leurs richesses en fibres, en antioxydants, en  provitamine A permettent de prévenir certains types de cancers, en particulier celui du sein.
Riches en lutéine et en zeaxantin, ils possèdent une action préventive sur les troubles de dégénérescence maculaire et la cataracte. Ce n’est qu’une traduction moderne de ce que disent les textes anciens.
En dehors des yeux, ils sont très utiles pour les problèmes d’anémie, d’excès de graisse au niveau du Foie (stéatose hépatique).

Mode de préparation.

Sur le marché bio ou dans son jardin, mieux vaut choisir les feuilles bien formées, non tâchées, fermes et d’un beau vert sombre.
On peut les cuisiner en purée, à la vapeur, sautées, en soupe, cuites à l’eau… Les feuilles peuvent aussi se manger en salade, à condition de ne pas être déjà en état de « froid interne ».
Une préparation très connue en Chine, en cas de diabète, consiste à préparer une décoction avec des racines d’épinards broyées et de la membrane interne de gésier de poulet. À boire 3 verres par jour.
Pour conserver le plus possible ses qualités nutritives, il faut les choisir les plus fraîches possible, la cuisson doit être très courte (par exemple à feu vif dans une poêle ou un wok, avec un peu d’huile), et on doit les consommer aussitôt cuites.
Il faut éviter la cuisson à l’eau, et éviter de les faire tremper trop longtemps pour les laver, car les ingrédients bénéfiques sont solubles dans l’eau et appauvrissent la feuille.
Bien que d’autres légumes contiennent beaucoup plus de fer que les épinards, n’en déplaise à l’oncle Sam et à Popeye, si on veut augmenter l’absorption de ce fer, il faut les consommer avec du bœuf, si on n’est pas végétarien.
D’autre part, le fer des épinards est beaucoup mieux absorbé par le corps quand il est cuit avec une source de vitamine C comme du jus de citron, de mandarine ou de clémentine
Sous forme de cataplasmes, il était destiné à soigner les douleurs d’estomac.

Contre-indications

epinardPlus que jamais, «  la loi des neuf jours » s’impose. En effet, une consommation abusive d’épinards peut favoriser l’apparition de furoncle comme nous l’avons dit plus haut, mais aussi blesser les intestins et l’estomac.
Il faut éviter d’en prendre pendant un syndrome grippal, une attaque externe, car cela risque de favoriser la pénétration de la « perversité » plus en profondeur et déclencher un problème de toux persistante.
On doit éviter d’en consommer en cas de selles molles ou de diarrhées chroniques.
En cas de néphrite, de cystites, de goutte, car il contient de l’acide oxalique et de l’acide urique. C’est d’ailleurs une raison de plus de se passer de produits laitiers. En effet l’acide oxalique transforme le calcium du lait en calculs rénaux. Par contre To Fu et épinards sont une panacée.

Remerciements à Jean PELISSIER
Médecine Traditionnelle Chinoise
www.jeanpelissier.com

desirdetre.com
Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu