La parabole du papillon
Contes du monde

La parabole du papillon

Un homme trouve le cocon d’un papillon, un matin, il voit une petite ouverture apparaître et il passe plusieurs heures à observer le papillon qui essaie de sortir par le petit trou. Soudainement, le papillon ne semble plus faire de progrès. C’est comme s’il était à la limite de sa capacité et qu’il …

Un chat attaché
Contes du monde

Le chat attaché

Un gourou avait un chat qu’il aimait beaucoup. Pendant la prière du soir, le chat se promenait parmi les méditants, les empêchant de se concentrer.

Pour éviter cela, le gourou fit attacher le chat pendant la prière.

Bien après le décès du gourou, le chat continua à être attaché pendant la prière et bien après la mort …

Le chien au regard de porcelaine
Contes du monde

Le chien au regard de porcelaine

Le temps est lourd, l’heure tardive, il est difficile de s’endormir. Je sors faire quelques pas, trouver un peu d’air frais. La rue est tranquille, les fenêtres sont éteintes, dans cette atmosphère, je me sens bien aussi : un peu de calme et d’étoiles dans la grande ville.  

Soudain une présence derrière moi. Pas d’inquiétude. Je …

L'art du tir à l'arc
Contes du monde

L’art du tir à l’arc

Ki Tchang voulait apprendre l’art du tir à l’arc, qui, dit-on, est un excellent chemin pour accéder au Tao.
Il alla trouver le maître Feï Weï, qui jouissait d’une réputation considérable.
Celui-ci lui dit:
– Quand tu seras capable de ne plus cligner de l’oeil, je t’enseignerai mon art.
 
Ki Tchang rentra chez lui, se faufila sous le métier …

Le pot fêlé
Contes du monde

Le pot fêlé

Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots, chacun suspendu  au bout d’une perche qu’elle transportait, appuyée derrière son cou.

Un des pots était fêlé, alors que l’autre pot était en parfait état  et rapportait toujours sa pleine ration d’eau. À la fin de la longue marche du ruisseau vers la maison, …

A vous qui doutez
Contes du monde

A vous qui doutez

Un conte à transmettre à celles et ceux qui doutent d’eux-mêmes,
qui se comparent aux autres et qui souffrent d’un déficit d’estime de soi :

Il était une fois, un roi bon et juste qui avait pris beaucoup de soin à agrémenter les immenses jardins de son château avec toutes sortes d’arbres, de plantes et de fleurs, …

La coupe est pleine
Contes du monde

La coupe est pleine

Un moine convie l’un de ses disciples à prendre le thé. Lorsque le disciple arrive, il découvre sur la table une théière et une élégante tasse de porcelaine. Sans dire un mot, le moine commence à verser du thé dans la tasse du disciple.
Il verse jusqu’à ce que la tasse soit pleine, mais ensuite, …

Pour moi tout va bien
Contes du monde

Pour moi tout va bien

Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe
Je n’y suis pas, je n’y dors pas
Je suis le vent qui souffle dans les arbres
Je suis le scintillement du diamant sur la neige
Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr
Je suis la douce pluie d’automne
Quand tu t’éveilles dans le calme du matin
Je …

Contre qui t'es-tu emporté ?
Contes du monde

Contre qui t’es-tu emporté ?

Un soir d’automne, le brouillard épais masque presque entièrement la rivière Saïtama. Un moine et un jeune novice s’apprêtent à la traverser sur une barque légère. Les flots sont jaunes et tumultueux, un vent violent s’est levé :

– Maître, je sais bien que l’on nous attend au monastère de Rishiko, mais ne serait-il pas …

Ni vrai, ni bien, ni utile
Contes du monde

Ni vrai, ni bien, ni utile

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse.
Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit:
« Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ? »

« Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes tout cela, j’aimerais te faire passer un test rapide. Ce que tu as à me dire, l’as-tu fait …

Le pet d'éveil
Contes du monde

Le pet d’éveil

Abu Bakh (« Dieu veille sur lui ») cheminait un matin avec quelques disciples. Le sage allait devant, assis sur son baudet. Les autres étaient à pied.
Comme ils allaient ainsi sous le soleil content, l’âne lâcha un pet.

Bouleversement d’Abu Bakh. Il sursauta en gémissant comme un amant soudain éperdu de bonheur, il se déchira la …

Contes du monde / Pratiques Taoïstes

Conte taoïste : De l’usage de la tête ou des pieds

Un lettré qui n’avait pas fait carrière, quoique fort érudit, avait un besoin urgent d’une nouvelle paire d’escarpins. Ses chaussures d’apparat étaient fort usées et il venait d’apprendre qu’il serait bientôt présenté à l’empereur, insigne faveur qu’il attendait depuis si longtemps et qui lui vaudrait sans doute quelque promotion. Il espérait même avoir l’honneur d’un …