Quelle est votre morale de l’histoire ?

Moïse, Jésus et un petit vieux barbu jouent au golf.
Moïse prend son club et d’un swing élégant envoie sa balle. Elle monte en l’air d’un superbe mouvement parabolique et tombe directement… dans le lac ! Moïse ne se perturbe pas, lève son club et à ce moment les eaux s’ouvrent, lui laissant le passage pour faire un nouveau coup.

C’est maintenant au tour de Jésus. Il prend son club et, également d’une parabole parfaite, (rappelez-vous : la parabole c’est sa spécialité !), il envoie la balle dans… le lac, où elle tombe sur une feuille de nénuphar. Sans s’énerver, Jésus se met à marcher sur l’eau jusqu’à la balle, et donne le coup suivant.

Le petit vieux prend son club et, d’un geste affreux de qui n’a jamais joué au golf de sa vie, envoie sa balle sur un arbre. La balle rebondit sur un camion puis à nouveau sur un arbre. De là, elle tombe sur le toit d’une maison, roule dans la gouttière, descend le tuyau, tombe dans l’égout d’où elle se trouve lancée dans un canal qui l’envoie… dans le lac.
Elle rebondit sur une pierre et tombe finalement sur la berge où elle s’arrête. Un gros crapaud qui se trouve juste à côté l’avale. Soudainement, dans le ciel, un épervier fond sur le crapaud et l’attrape ainsi bien sûr que la balle. Il vole au-dessus du terrain de golf, le crapaud, pris de vertige, finit par vomir la balle… juste dans le trou !
Moïse se tourne alors vers Jésus et lui dit :
– J’ai horreur de jouer avec ton père.

Je vous propose d’en tirer votre morale personnelle et de l’écrire dans les commentaires… A bientôt pour la lecture des différentes pensées que vous aura inspiré cette blague.

Souriez c’est important, Marie
desirdetre.com

◕‿◕ Puisque vous êtes ici, j'ai une faveur à vous demander, le blog Désir d'Etre produit de nombreux articles qui semblent vous intéresser chaque semaine, il ne diffuse aucune publicité. Tous les articles sont en accès libre, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Pour autant, l'Association "Désir d'Etre" à laquelle le blog est rattaché a des frais divers à honorer.
Vous comprendrez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien, même pour 1 €, cela ne vous prendra qu’une minute. Merci.

15 Responses to “Quelle est votre morale de l’histoire ?”
  1. Franz Constant Hainaut Répondre

    La partie de golf…Tous les chemins mènent à là où nous retournons…

  2. De cette histoire, j’ai remarqué quelques choses:
    – Même les « grands » de ce monde ont des défauts, comme par exemple le manque d’humilité de Moïse dans cette histoire;
    – Que malgré les apparences, une personne calme et peu éloquente est pleine de sagesse et de ressources, comparé à certaines personnes de « renom » et célèbres que l’on peut idolâtrer et ignorer le côté « sombre »;
    – Que le contrôle, parfois, mène un peu moins loin que le lâcher prise;
    et enfin que derrière chaque grande personne, il y a des gens qui l’ont élevée (physiquement, spirituellement,…) et que l’on ne connaît pas (une épouse, les parents,…).
    Merci pour cette histoire Marie!
    Je médite encore là dessus 🙂

  3. Foi, confiance, abandon, humilité……et humour! 😉

  4. valérie vandroux Répondre

    Bonjour
    Merci
    Pffff il y en a des leçons dans cette riche histoire:
    – qu’en utilisant ses ressources intérieures on atteint son but?
    – qu’il faut prendre les defaites de la vie avec humour?
    – qu’il ne faut pas avoir peur de s attaquer à plus grand /fort que soi?
    – que chaque événement dans notre vie à sa place?
    – que tout est lié ?
    – qu’au départ en lisant « le vieux qui donne un coup affreux » on ne s attend pas à dieu et donc qu’il ne faut pas se fier aux apparences ?
    C’est infini cette histoire

  5. Très belle histoire … Merci.
    Voilà ce que j’en pense : La balle de Moïse et Jésus a suivi un chemin qui était propre à chacun sans vraiment de surprise : ouvrir les eaux et marcher sur l’eau, pour arriver au but.
    Mais le vieil homme n’a pas tous ces pouvoirs extraordinaires. Il frappe la balle du mieux qu’il peut et elle parcourt un chemin inattendu où le temps, les obstacles, les aléas, les objets, les animaux … sont nos alliés et obéissent à une volonté supérieure pour arriver au but. Ce 3e chemin ressemblerait à la vie que chaque être humain est amené à prendre pour accomplir son but, sa mission.

  6. Isabelle Pierson Répondre

    On pourrai penser que c’est un message de la vieille génération, qui nous dit « Peu importe votre savoir faire, la vie est mouvement, allez y même si vous ne savez rien….ce courant vous entraînera….le chemin sera imprévisible…. si vous faites confiance à cette énergie, vous serez gagnant ».

  7. Pour atteindre le but que l’on s’est fixé il y a une multitude de chemins, chacun peut trouver le sien.
    Certains le font en tâtonnant, ils éprouvent des sensations et acquièrent une expérience, d’autres se contentent de répéter les mêmes modèles.

  8. Confie à Dieu ta route ….

  9. « A se regarder briller, on ne voit plus d’où vient la lumière ! »
    C’est la réflexion qui me vient en mémoire à la lecture de cette histoire.
    Les prophètes de nos plus grandes religions, loin d’imaginer que certains hommes détourneraient leurs préceptes pour asservir la femme, l’enfant, et dominer les masses laborieuses, sont comiquement mis en scène à l’image de leur foi respective, pour finalement être « ridiculisés » par un modeste vieillard qui a humblement consacré son existence à protéger ses semblables, le père de Jésus n’était-il pas charpentier, et ce, sans jamais laisser s’obscurcir la source de vie, lui confiant le soin d’accompagner chacun de ses actes et chacune de ses pensées.
    Finalement, est-ce réellement comique ?

  10. Laissons faire les choses
    Ce qui doit arriver, arrivera.

  11. Sur Facebook :
    Anna : Le petit vieux connaît tous les chemins qui mènent au but, il reste le maître.

    Jackie : Le petit vieux barbu est vraiment le symbole de ce qu’il se passe dans notre vie. Difficile de savoir ce qu’il va arriver…

    Natacha : Le plus sage n’est pas celui que tu crois! Et la vie propose de surprenantes surprises parfois…

  12. « Je remarque que Moïse et Jésus, pour parvenir à placer leur balle doivent faire un miracle : ouvrir les eaux, marcher sur l’eau. L’un et l’autre font donc appel au surnaturel pour réaliser leur but.
    Dieu (le petit vieux qui fait n’importe quoi) balance la balle tout bêtement, et, par une série de coïncidences, elle va là où elle doit aller, ceci naturellement.
    Nous avons besoin du surnaturel pour avoir la foi et nous ne voyons pas l’extraordinaire déploiement Naturel de la Vie, nous n’y faisons plus attention. D’une certaine manière, le miracle de la Vie est permanent. Simple. Naturel.
    La coïncidence des évènements qui font la Vie est assez bien organisée non? Ce Dieu-là est sympathique, aussi simple que la Nature, il ne fait pas de mystère. Son geste trace une coïncidence qui s’organise de manière cohérente. Il maintient l’unité dans la diversité. 
    Où se trouve l’esprit le plus religieux? Chez celui qui croit au surnaturel, où bien chez celui qui discerne ici-bas, dans la nature, la présence d’une intelligence créatrice, chez celui qui peut s’émerveiller justement de ce qui n’est que naturel ? »
    Tiré du site « philosophie-spiritualité.com « 

  13. Nous sommes donc tous des petits v(d)ieux (car incapables d’aucun miracle, ouvrir les eaux, marcher sur l’eau…) mais nous ne le savons pas. Belles réflexions en tout cas sur cette histoire. Merci.

  14. Ah ah ah ah ah MDR.
    Restons des enfants.
    Le golf représente la vie comme rePère pour y faire véhiculer nos différents état d’âme à dessein de vivre heureux.
    Joie, Bonheur à travers le Jeu.
    La Vie est jeu.
    À chacun ses moyens, tous les coups sont permis.
    L’enfant est toujours victorieuxi.
    Ici, il a un habit de vieux car le terrain de jeu est sur terre.
    Pleine de grâce pour connaître, vivre notre enfance de ce vivant. Merci au Divin de nous avoir fait passer par ce chemin pour Être et apprendre à garder cette âme d’enfant.
    Ah ah ah j’adore la fin de l’histoire.
    Fin de la dualité.
    Tout est dans l’UN. Tout revient à l’un.

    Petite question :
    Quel est le contraire du boomerang ?..
    Tac. Tac. Tac.
    Réponse :
    Le cintre.

    Ah ah ah ah .
    C’est pour rire .

  15. Selon moi, cette blague m’inspire le fait que nous sommes ces 3 golfeurs, nous portons en nous les ressources pour atteindre notre but et parfois nous devons faire confiance à la vie, qui au départ peut sembler contre nous mais qui par la suite, peut nous être favorable 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.