Additifs alimentaires et Santé

Voulez-vous voir ce qui arriverait à nos enfants si on supprimait de leur alimentation les additifs qu’il y a à peu près dans tout ?

ADDITIFS A EVITER ABSOLUMENT

E951 (aspartame), autre nom : nutrasweet ou B 528.

Cet édulcorant remplace le sucre dans plus de 6000 produits dits « light ». Certaines études ont mis en évidence l’apparition de cancers chez des rongeurs. De plus, des études ont alerté sur des risques neurologiques (épilepsie, maux de tête), la prise de poids (un comble) et des risques d’acidents vasculaires cérébraux et cardiaques (Science & Vie, juillet 2011).
Les produits en contenant doivent mentionner la phrase : « Contient une source de phénylalanine »

E621 glutamate monosodique ou glutamate de sodium

Les noms suivants cachent toujours du Glutamate monosodique :  GMS, MSG, Huile ou graisse végétales hydrogénées, Protéines hydrogénées, Gélatine, Caséinates de sodium ou calcium, Levure rajoutée, Extrait de levure, Glutamate mono-potassique et certaines huiles de maïs. 

Cet additif alimentaire qui donne du goût aux aliments est présent dans pratiquement tous les produits de viande transformés. Il serait lié à des troubles neurologiques tels que la migraine, la maladie d’Alzheimer, la perte de contrôle de l’appétit, l’obésité…


ADDITIFS A  ÉVITER

Les colorants

E102, E104, E107, E110, E120, E122 à E124, E127 à E129, E131 à E133, E142, E151, E154, E155, E161g, E173 à E175, E180

E173 (aluminium). Ce colorant est utilisé pour apporter une couleur argent sur des dragées et des décorations de pâtisseries enrobées de sucre, ainsi que pour donner un fini argenté à des pilules et comprimés. Il est également présent dans l’eau du robinet. L’aluminium est potentiellement toxique pour les cellules nerveuses et serait notamment impliqué dans les maladies maladie d’Alzheimer et de Parkinson. Il faut éviter ce colorant d’ailleurs déjà interdit dans de nombreux pays comme en Australie (Manger Sain).

Les conservateurs

E200 à E203, E210 à E228, E230 à E233, E235 à E242, E249 à E252, E264, E284, E285

Parabènes. Méthylparabène ou 4-hydroxybenzoate de méthyle (E218) et son sel de sodium (E219) ; éthylparabène ou 4-hydroxybenzoate d’éthyle (E214) et son sel de sodium (E215) ; propylparabène ou 4-hydroxybenzoate de propyle (E216) et son sel de sodium (E217). Il s’agit des tristement célèbres composés de la famille des parabènes, suspectés d’être cancérigènes.

E249 ou nitrite de potassium. Ce conservateur a de nombreux effets pervers : entrave le transport de l’oxygène par le sang, peut entrainer des difficultés respiratoires, favorise les allergies, détruit les vitamines A, B1 et B2…. (Manger Sain). Attention ! Il est autorisé dans les produits BIO.

E250 ou nitrite de sodium. Ce conservateur et colorant est utilisé pour donner une couleur rose aux produits de charcuterie, donnant le sentiment au consommateur que le produit est frais. Il est présent dans pratiquement toutes les charcuteries où il se combine avec les protéines de la viande pour donner des nitrosamines, hautement cancérigènes. A ce titre, il est interdit dans plusieurs pays et déconseillé (Manger Sain). Attention ! Il est autorisé dans les produits BIO.

E251 ou nitrate de Sodium. E252 ou nitrate de potassium (salpêtre) Comme pour les nitrites, voir ci-dessus. Cancérigéne. Les sels de l’acide nitrique (nitrates) se transforment en nitrites dans l’organisme.

Les anti-oxydants

E310 à E312, E320, E321

E320 ou butylhydroxyanisole (BHA). Cet additif est utilisé pour éviter aux matières grasses de rancir. Le BHA est un cancérigène possible selon les données du CIRC et un perturbateur endocrinien. Le BHA est difficilement biodégradable et a un haut potentiel de bioaccumulation dans l’environnement. Il est notamment présent dans les chewing-gums.

E321 ou butylhydroxytoluène (BHT). Comme le BHA, il s’agit d’un Antioxygène utilisé pour retarder l’oxydation des aliments, notamment des matières grasses, et éviter leur rancissement. Il se retrouve dans de nombreux plats cuisinés et chewing-gums… Comme le E320, le 321 a été classé « cancérogène possible pour les humains » (par le CIRC et l’OMS). De plus, il peut provoquer des allergies cutanées, digestives et serait suspecté de favoriser le dépôt des graisses dans les artères chez certaines personnes.

 

Pour les inconditionnels

Du chewing-gum, le seul acceptable : Guayagum chez guayapi.com. Aucun chewing-gum ne lave les dents et personne n’en a besoin tous les jours.
Des bonbons, idem, les seuls acceptables : Entouka, petites framboises bio, petites fraises bio, p’tits animaux bio, bionours aux fruits… produits par les jardins biologiques et naturels.
Pour les adultes : Les bonbons au miel, et/ou à la propolis.
Des pâte à tartiner : Kao’Malin chez Evernat, Chocomarron de Peter Thommen, Nocciolata

Sources et pour en savoir plus   : Le livre de  CORINNE GOUGET « ADDITIFS ALIMENTAIRES »
et notre-planete.info, http://www.notreplanete.info/ecologie/alimentation/additifs_alimentaires.php

Marie Bertolotti

desirdetre.com
One Response
  1. A un degré de dangerosité extrême, certains cas de décès, ont été constatés.Sans aller jusque là, les additifs alimentaires peuvent être à l’origine de pathologies variées.Les risques liés à la consommation de produits contenant des additifs alimentaires dangereux est bien plus large que nous pouvons l’imaginer.On retrouve des substances qualifiées de dangereuses dans toutes les catégories d’additifs, tant les conservateurs, les colorants, les anti-oxydants, les acides…Pour avoir plus d’informations concernant les additifs alimentaires:http://additif-alimentaire.confort-domicile.com/

Leave a Reply

Votre avis est le bienvenu